Selon des experts : la France préparerait une intervention militaire dans le sud de la Libye

10_photo_38200_104064-300x200La France se prépare-t-elle à passer à l’action militaire dans le Sud libyen ? Des experts algériens établis en France le pensent. Ces experts en géostratégie se sont adressés àAlgeriepatriotiquepour faire part de leur conviction déduite de la lecture de certains articles publiés par des sites spécialisés en posant la question de savoir à «qui profiterait, tant sur le plan interne que sur le plan régional, une éventuelle intervention à notre flanc du sud-est ?» Ils citent, d’abord, la Defense Security Cooperation Agency, qui annonce que le département d’Etat a approuvé la vente à la France de 200 missiles air-sol Hellfire pour équiper les hélicoptères Tigre de l’Alat, ainsi que des équipements associés, et le soutien logistique pour un coût estimé à 30 millions de dollars.
Le site précise que cet achat est destiné aux «forces françaises engagées activement dans les opérations au Mali et en Afrique du Nord, en leur fournissant la capacité d’engager avec succès des cibles avec minimum de dommages collatéraux».
Autre fait évoqué par ces experts, qui ont requis l’anonymat : l’armée française organise dans l’est de la France un important exercice tactique interarmées qui se termine aujourd’hui mardi. Les manœuvres portent le nom de la localité libyenne Murzuq et cela risque de relancer, selon un site spécialisé, «les spéculations sur une intervention militaire dans le sud de la Libye pour y chasser les groupes djihadistes qui s’y sont installés». «Murzuq est le nom d’une localité située dans le sud de la Libye, région souvent qualifiée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de «hub terroriste», précise la même source, qui nuance toutefois l’éventualité d’une telle intervention en se basant sur les différents rapports diffusés à l’occasion de l’examen des crédits accordés à la défense pour 2016, qui montrent que «les forces françaises n’ont pour le moment pas les moyens de se lancer dans une nouvelle opération extérieure, compte tenu de leur fort engagement actuel».

a France se prépare-t-elle à passer à l’action militaire dans le Sud libyen ? Des experts algériens établis en France le pensent. Ces experts en géostratégie se sont adressés àAlgeriepatriotiquepour faire part de leur conviction déduite de la lecture de certains articles publiés par des sites spécialisés en posant la question de savoir à «qui profiterait, tant sur le plan interne que sur le plan régional, une éventuelle intervention à notre flanc du sud-est ?» Ils citent, d’abord, la Defense Security Cooperation Agency, qui annonce que le département d’Etat a approuvé la vente à la France de 200 missiles air-sol Hellfire pour équiper les hélicoptères Tigre de l’Alat, ainsi que des équipements associés, et le soutien logistique pour un coût estimé à 30 millions de dollars.
Le site précise que cet achat est destiné aux «forces françaises engagées activement dans les opérations au Mali et en Afrique du Nord, en leur fournissant la capacité d’engager avec succès des cibles avec minimum de dommages collatéraux».
Autre fait évoqué par ces experts, qui ont requis l’anonymat : l’armée française organise dans l’est de la France un important exercice tactique interarmées qui se termine aujourd’hui mardi. Les manœuvres portent le nom de la localité libyenne Murzuq et cela risque de relancer, selon un site spécialisé, «les spéculations sur une intervention militaire dans le sud de la Libye pour y chasser les groupes djihadistes qui s’y sont installés». «Murzuq est le nom d’une localité située dans le sud de la Libye, région souvent qualifiée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de «hub terroriste», précise la même source, qui nuance toutefois l’éventualité d’une telle intervention en se basant sur les différents rapports diffusés à l’occasion de l’examen des crédits accordés à la défense pour 2016, qui montrent que «les forces françaises n’ont pour le moment pas les moyens de se lancer dans une nouvelle opération extérieure, compte tenu de leur fort engagement actuel».

algeriepatriotique.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*