Selon la télévision israélienne, la prochaine guerre ne sera pas une récréation pour Israël

La prochaine guerre sera la dernièreSelon la chaîne 11 de la télévision israélienne, la prochaine guerre ne sera pas une récréation pour Israël.

Les experts israéliens sont arrivés à cette conviction que le Hezbollah d’aujourd’hui ne s’apparente plus à son image du passé.

« Ses combattants sont organisés et entraînés et veulent se battre directement avec nos troupes », ont-ils reconnu.

Sur la base de divers documents sur l’incapacité de l’armée israélienne à gérer une nouvelle guerre face à un Hezbollah dont le pouvoir ne cesse d’augmenter, les observateurs estiment que la prochaine guerre ne sera pas une récréation pour les soldats israéliens.

Le rapport rédigé par l’officier responsable des plaintes militaires, le major-général Yitzhak Brick, sur l’indisposition de l’armée israélienne à entrer dans une nouvelle guerre, a déclenché une polémique dans les milieux politiques. La Résistance au Liban, avec ses armes, ses hommes, ses capacités, son expertise, sa foi, sa détermination est plus forte que l’armée israélienne, a affirmé Seyyed Hassan Nasrallah.

« Aujourd’hui, l’ombudsman de l’armée israélienne Yitzhak Brick a achevé sa mission controversée. Il a publié un rapport critique ayant comme thème l’indisposition de l’armée israélienne », a rapporté la chaîne 11 de la télévision israélienne.

Du point de vue de Brick, le problème fondamental auquel l’armée israélienne est confrontée, est que la structure militaire est définie de manière à faire face aux défis urgents, sans tenir compte des évolutions que traversent les fronts anti-israéliens.

« Il y a plusieurs années, des décisions avaient été prises concernant le nombre d’effectifs au sein de l’armée. La menace à l’époque émanait du Liban, du Hezbollah, de Gaza et du Hamas, mais plus tard, le Moyen-Orient a connu de nombreux changements, et entre temps des Syriens sont retournés sur le champ de bataille pour affronter Israël. Dans les précédents calculs, cet incident n’avait pas été pris en compte comme principale menace pesant sur la région. La question est de savoir comment ils ont créé une armée sans tenir compte des changements au Moyen-Orient », s’est-il interrogé dans son rapport.

Le major-général Yitzhak Brick a également mis en garde contre une prochaine guerre et ses effets sur Israël. Il a prédit que cette guerre se déroulerait sur quatre fronts: Gaza, le Liban, la Syrie et l’Iran.

« Des milliers de missiles seront tirés en direction d’Israël. Je crois que la guerre des Six jours était un jeu en comparaison à une nouvelle guerre qui pourrait éclater à un moment ou un autre », a-t-il averti.

Un officier israélien a également estimé pour sa part que l’interaction de l’armée israélienne avec le Hezbollah libanais serait différente en 2019. Il a affirmé que le Hezbollah d’aujourd’hui n’était pas celui qu’on connaissait auparavant.

« Ses combattants sont organisés et formés et veulent se battre directement avec nos troupes. Ils ont des méthodes de guerre modernes. Le Hezbollah croit à l’idéologie nationale de la défense et ses effectifs jouissent de plusieurs expériences de guerre, contrairement à nous », a-t-il reconnu.

Se référant au rapport de Yitzhak Brick, des experts ont averti que le Hezbollah, en raison de son expérience couronné de succès dans la guerre contre Daech en Syrie, profiterait d’une suprématie militaire dans le champ de bataille.

Par Regardsurlafrique Avec Presstv

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*