SENEGAL-AMENAGEMENT: Pôle urbain de Diamniadio : début des travaux ''dans deux mois au plus tard'' (Délégué général)

Pôle urbain de DiamniadioDakar (APS) – Les premiers projets du pôle urbain de Diamniadio vont démarrer dans deux mois au plus tard, avec l’ambition de désengorger Dakar et matérialiser dans le même temps le début de mise en oeuvre des programmes décidés par les pouvoirs publics concernant les villes nouvelles, a annoncé Seydou Sy Sall, Délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose.

“Ces pôles urbains doivent accompagner les pôles territoires de la décentralisation” et “seront implantés dans des territoires où l’urbanisation se développe de manière galopante comme à Dakar”, a expliqué M. Sall dans un entretien paru dans l’édition de vendredi du quotidien Le Soleil. 

“Ils (les pôles urbains en question) pourraient aussi s’implanter, dans l’avenir, dans les zones qui accusent un déficit d’urbanisation. Pour le moment, deux pôles urbains ont été identifiés dans l’agglomération dakaroise, dans le triangle Dakar-Thiès-Mbour-Diamniadio, dans la partie continentale de la région de Dakar et sur la partie maritime”, a déclaré l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.

“Le démarrage est imminent”, a-t-il dit au sujet du premier de ces pôles urbains, qui sera installé à Diamniadio, et qui devrait, à terme, recevoir 40.000 logements, sans compter un total d’emplois espérés évalués à 75. 000 sur 4 ans. 

“Au plus tard dans deux mois, les premiers projets vont démarrer”, a encore dit Seydou Sy Sall, avant d’ajouter : “Les logements à partir des développeurs vont démarrer dans deux mois. Nous avons procédé à un choix de développeurs. Les plans d’aménagement de ces quartiers sont terminés. Nous sommes en train de mettre la dernière main sur les plans d’exécution”.

“Le site porte sur 1946 hectares divisés en quatre arrondissements de 400 à 500 hectares. Nous avons découpé un noyau de 700 hectares que nous appelons le centre. Ce centre sera réalisé en trois ans. Il va recevoir l’université et ses différents sites, le centre international de conférences y est déjà implanté”, a-t-il encore déclaré. 

“Les pôles ministériels seront implantés dans ce noyau composé de quatre centres qui vont recevoir chacun une sphère ministérielle. Il y aura les équipements hôteliers qui accompagnent le centre de conférence. Quelques industries dans le domaine de la pharmacie, de l’électronique et des matériels de construction, des universités privées, des équipements de santé et des autres équipements d’accompagnement y seront installés”, a assuré M. Sall.

“Le président de la République a décidé d’installer des sphères ministérielles dans la zone. Le ministère de l’Enseignement supérieur est déjà dans la première vague de même que le département du commerce. D’autres ministères seront délocalisés dans la zone”, a-t-il fait savoir. 

“La deuxième université de Dakar sera installée avec quatre sites. Un site pour les sciences et les techniques. Un site sur la santé. Un site dans le domaine de l’économie et de la gestion, un autre qui va abriter le pôle administratif de l’université”, a indiqué Seydou Sy Sall.

‘’ En termes d’équipements sportifs, a-t-il poursuivi, Diamniadio sera structuré en quatre arrondissements. Chaque arrondissement sera installé sur un site de 400 à 500 hectares. Chaque arrondissement sera équipé d’un stade. Il y a aura aussi un stade de haute compétition, une piscine olympique, un centre équestre et un golfe’’. 

“Nous avons aussi prévu des équipements touristiques et culturels. Des hôtels de toutes les catégories, parce qu’autour du centre de conférence international, des hôtels s’érigeront. Nous voulons susciter un embryon d’une industrie événementielle dans le domaine de l’organisation de conférences internationales”, a révélé le Délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose.

“Il y aura des équipements commerciaux. Un marché national sur les produits du cru. Un marché d’intérêt sous-régional sur les produits courants. En termes d’équipements de santé, un centre hospitalier universitaire est prévu à Diamniadio”, a annoncé M. Sall.

“Pour le secteur industriel, a-t-il par ailleurs souligné, ce sont les activités identifiées dans le PSE (Plan Sénégal émergent, nouveau référentiel des politiques publiques au Sénégal) et qui se structurent autour de ce que nous appelons les grappes qui sont privilégiées. Tout ce qui est lié au tourisme et à l’industrie événementielle articulée à l’artisanat”. 

“Les activités créatrices d’emplois et de richesses seront privilégiées. Dans un premier temps, la ville devrait recevoir, à terme, 40.000 logements. Le programme prioritaire porte sur 15.000 logements”, a-t-il par ailleurs soutenu. 

“Nous pensons que l’activité portant sur le logement pourrait générer 75.000 emplois pour 4 ans. Nous sommes en train de calculer pour déterminer, de manière précise, les emplois qui seront créés pour l’activité industrielle en général et les investissements universitaires qui seront installés”, a-t-il signalé.

BK/ASG

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*