SENEGAL-EDUCATION: Le SAES rend hommage à Bassirou Faye

bassirou-faye1-300x155Dakar (APS) – Le Syndicat autonome de l’enseignement Supérieur (SAES) et le collectif des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) ont organisé jeudi une procession silencieuse, jeudi, pour rendre hommage à l’étudiant Bassirou Faye tué le 14 août lors des affrontements entre les étudiants et les policiers.

Bassirou Faye, étudiant inscrit dans cette faculté, a succombé à ses blessures, après avoir reçu une balle, lors d’une manifestation d’étudiants réclamant le paiement de leurs bourses, au campus social de l’UCAD.

La marche, partie de la Faculté des Sciences et Techniques (FST) avait pour mot d’ordre ‘’université = culture de savoir et non de la violence’’. Les manifestants sont passés devant le rectorat avant de s’arrêter au pavillon D, dans le campus social, à l’endroit où Bassirou Faye est tombé après avoir reçu une balle dans la tête. 

Enseignants et étudiants ont exigé ‘’le respect des franchises universitaires’’ et demandé que ‘’justice soit faite sur la mort de Bassirou Faye ainsi que les nombreux blessés se trouvant actuellement dans les hôpitaux’’.

Prenant part à la procession, le recteur Ibrahima Thioub a demandé à la communauté universitaire de ‘’mettre fin à la violence’’. ‘’J’utiliserais toutes mes capacités pour discuter des problèmes de l’université pour qu’on puisse avoir un espace où on vient pour chercher du savoir et non de la violence’’, a dit le Pr Thioub, nommé récemment recteur de l’UCAD. 

Dans une déclaration, l’Union Syndicale pour une éducation de Qualité (USEQ) qui regroupe le SAES, SNEEL/CNTS, le SUDES, le SYPROS et l’UDEN a condamné ‘’fermement la violence à l’université’’. 

Ses membres ont exigé que ‘’justice soit faite très rapidement (sur cette affaire) avec la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables’’.

‘’Nous appelons les autorités à créer très rapidement les conditions d’une paix définitive dans les universités pour que de pareilles tragédies ne s’y reproduisent plus jamais et invitons l’Etat à désengorger l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar par la création de nouvelles infrastructure universitaires’’, a dit Amadou Diawouné chargé de lire la déclaration.

Pour sa part, le secrétaire général du SAES, Seydi Ababacar Ndiaye a rappelé que son syndicat a alerté depuis novembre sur la présence des forces de l’ordre au sein de l’université.

‘’Depuis novembre le SAES a dit que la place de la police n’est pas ici mais dans les casernes. Une réforme ne peut pas se faire par la force, nous demandons au président de République d’effacer tout et de recommencer presque à zéro’’, a-t-il dit.

La procession s’est terminée devant le pavillon B où se tenait une cérémonie religieuse organisée par le collectif des étudiants de l’UCAD en hommage à Bassirou Faye ;

ABA/OID

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*