Sénégal : Hausse de 16 milliards FCFA des dépenses de l’Etat au 2ème trimestre 2017

Sénégal : Hausse de 16 milliards FCFA des dépenses de l’Etat au 2ème trimestre 2017

Les dépenses totales de l’Etat sénégalais ont connu une hausse de 15,9 milliards FCFA (environ 25,440 millions de dollars) au terme du deuxième trimestre 2017 comparé à la même période de l’année 2016, a appris samedi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Ces dépenses sont passées de 1245,1 milliards FCFA au deuxième trimestre 2016 à 1261 milliards FCFA un an plus tard, soit une légère progression de  1,3% en valeur relative (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar).

« L’évolution des dépenses reflète un niveau d’exécution soutenu des dépenses d’investissement associé aux efforts de rationalisation des dépenses de fonctionnement », note la DPEE.

Sur les six  premiers mois de l’année 2017, les dépenses en capital sont évaluées à 478,5 milliards FCFA , soit une progression de 13,9 milliards FCFA, portée par les investissements financés sur ressources extérieures (plus 33,7 milliards) qui sont ressortis à 252,7 milliards FCFA.

Par contre, les investissements exécutés sur ressources internes sont estimés à 225,8 milliards FCFA, enregistrant un repli de 8,1%.

Concernant les dépenses courantes, la DPEE note qu’elles se sont globalement établies à 782,5 milliards FCFA contre 780,5 milliards FCFA un an auparavant, soit un léger accroissement de 0,3%, reflétant les progressions respectives des intérêts sur la dette et de la masse salariale, toutefois, contrebalancées par la réduction des charges de fonctionnement.

Les charges d’intérêt sur la dette et la masse salariale se sont respectivement accrues de 26,7% et 6,4% pour se situer à 113 milliards FCFA  et 297 milliards FCFA à fin juin 2017 alors que les charges de fonctionnement de 372,5 milliards FCFA ont baissé de 39,7 milliards FCFA, suite aux efforts de rationalisation des dépenses.

APANews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*