SENEGAL-JUSTICE-ASSISES: Ouverture de la 2 ème session 2014 de la cour d’assises de Ziguinchor

Ordre des avocats du SénégalZiguinchor (APS) – La deuxième session 2014 de la cour d’assises de Ziguinchor (Sud) a démarré lundi, avec au total 22 affaires inscrites au rôle, et sous la présidence de Malang Sané de la Cour d’appel de Dakar, a constaté l’APS.

Des autorités administratives et militaires de la région ont pris part à la cérémonie d’ouverture de cette deuxième session 2014, qui va prendre fin le 18 juillet prochain.

Le représentant l’Ordre des avocats, Me Kaoussou Bodian, a félicité les autorités administratives et judiciaires de la région pour les efforts qu’elles ont déployés pour se conformer au Code de procédure pénale fixant à quatre le nombre de sessions annuelles de la cour d’assises.

L’avocat est d’avis que la tenue régulière de la cour d’assises permet de réduire considérablement les longues détentions avant jugement, le désengorgement des maisons d’arrêt, etc.

Me Bodian a réaffirmé sa demande de décriminaliser les infractions de trafic de drogue pour en faire des délits, estimant que cette mesure va participer au désengagement des rôles des cours d’assises.

Il a dans la foulée plaidé pour le retour à l’ancien jury, estimant que cela permettrait de donner tout son sens à l’assertion : ‘’La justice est rendue au nom du peuple et pour le peuple’’.

Le président de la cour d’assises, Malang Sané, souligne que le législateur sénégalais a toujours eu un souci permanent d’améliorer le fonctionnement de cette juridiction pour rendre ses décisions plus humaines et plus acceptables.

Parmi ces mesures, il a cité la suppression du jury populaire dans le cadre de la réforme du Code de procédure pénale.

‘’En effet, ce jury populaire, à l’origine, a été ressuscité pour améliorer l’image de la justice en ce qu’elle est rendue par des citoyens. Sa méconnaissance des règles juridiques a fait qu’elle a été souvent manipulée par des professionnels du droit’’, a-t-il expliqué.

’’Il a été jugé plus judicieux de mettre en place une cour composée uniquement de magistrats professionnels. La désignation de magistrats professionnels a eu comme corollaire l’exigence de motivations des décisions que cette juridiction rend’’, a fait observer le magistrat.

L’avocat général, Djibril Bâ, a assuré que les droits de la défense seront respectés pendant cette deuxième session de la cour d’assises de Ziguinchor.

‘’Le droit pour chaque accusé d’être jugé publiquement et de manière équitable, ainsi que la présomption d’innocence (…) sera notre bréviaire tout au long de ce procès’’, a promis le représentant du ministère public.

Certains accusés répondront des charges d’assassinat, de meurtre, d’infanticide, d’adultère, de vol en réunion avec usage d’armes et d’incendie volontaire.

D’autres sont poursuivis pour trafic international de drogue, détention, trafic et culture de chanvre indien.

ASB/ASG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*