SENEGAL-JUSTICE-ASSISES-ZIGUINCHOR: Offre de drogue : une commerçante guinéenne écope de 5 ans de prison ferme

police-arrête-300x350Ziguinchor (APS) – La Cour d’assises de Ziguinchor (Sud) a condamné jeudi l’accusée Mariama Diallo Barry à 5 ans d’emprisonnement ferme après une disqualification des faits de détention et trafic intérieur de chanvre en tentative d’offre et cession de drogue, a constaté l’APS.

La Cour a aussi ordonné la confiscation et la destruction de la drogue saisie sur la commerçante guinéenne en détention préventive depuis le 5 avril 2011.

En effet, Mariama Diallo Barry a été interpellée le 3 avril 2011 à Diaobé par les éléments de la brigade de gendarmerie de Vélingara, alors qu’elle se trouvait à bord d’un véhicule de transport en commun.

Après une fouille minutieuse, les gendarmes ont découvert dans ses bagages deux paquets de chanvre indien emballés dans un sachet en plastique, bien enveloppé avec un tissu.

La mise en cause a déclaré aux gendarmes qu’elle est la propriétaire de la drogue trouvée dans ses bagages. 

Elle a précisé que c’est son employeur Fada Diatta qui réside à Kafountine (Bignona) qui lui a remis la drogue en lieu et place de la somme de 250.000 francs qu’il devait la payer à titre de rémunération.

Mariama Diallo Barry a précisé qu’elle avait été obligé d’écourter son séjour à Kafountine quand elle a reçu le 2 avril une information selon laquelle sa fille venait d’accoucher en Guinée.

Devant les gendarmes, elle a revu à la baisse la quantité trouvée dans ses bagages, en soulignant qu’elle ne détenait que 8 kg de cannabis. 

L’accusée a confirmé ses propos devant le juge d’instruction en faisant savoir que c’est la première fois qu’elle est impliquée dans un trafic international de chanvre indien.

Mais devant la barre de la Cour d’assises, la mise en cause a totalement nié les faits en soutenant que la drogue trouvée dans le véhicule de transport en commun n’était pas sa propriété. 

Mariama Diallo Barry a nié catégoriquement avoir travaillé à Kafountine.
Elle a déclaré que les gendarmes l’ont interpellé sur l’axe Kolda-Diaobé, précisant que son objectif était de se rendre au marché hebdomadaire pour y écouler des produits.

La native de Labé, mère de 6 enfants, a lors de l’enquête de personnalité fait savoir qu’elle a perdu sa mère pendant son incarcération.

‘’L’accusée a dérouté tout le monde en niant catégoriquement les faits qui lui sont reprochés, mais sans rien apporter de nouveau dans le dossier’’ s’est offusqué l’avocat général.

Pape Ismaïla Diallo a demandé à la Cour de retenir contre l’accusée le délit d’offre ou de cession de drogue en vue de la consommation personnelle en la condamnant à 5 ans d’emprisonnement ferme.

Son conseil Me Ndèné Ndiaye a confessé que sa cliente a dérouté tout le monde en niant les faits pour lesquels elle est traduite devant la Cour d’assises. L’avocat a ainsi demandé aux membres de la Cour de croire aux propos de sa cliente.

La défense a plaidé une application bienveillante de la loi en lui infligeant ”une peine minimale pour son statut de délinquant primaire, de femme, de mère de famille et d’étrangère”.

Son conseil a demandé à la Cour de ne retenir contre sa cliente que la disqualification des faits demandée par l’avocat général.

Mariama Diallo Barry a finalement été condamnée à 5 ans d’emprisonnement ferme après une disqualification des faits de détention et trafic de chanvre indien en tentative d’offre ou cession de drogue.

ASB/OID

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*