SENEGAL-JUSTICE: Un avocat propose ‘’un toilettage'' de l’arsenal juridique

M Kaoussou BodianZiguinchor, 5 mai (APS) – Le représentant l’Ordre des avocats, Me Kaoussou Bodian, a proposé lundi à Ziguinchor (Sud), ‘’un toilettage constant de l’arsenal juridique’’ pour que le Sénégal puisse disposer d’une ‘’justice plus performante’’ et ”une garantie des libertés individuelles et collectives”.

‘’Vous prendrez sereinement et de manière impartiale la décision appropriée. Mais la bonne décision nécessite un toilettage constant de notre arsenal juridique, si nous voulons avoir une justice plus performante et une garantie des libertés individuelles et collectives’’ a-t-il lancé à la présidente de la Cour d’assises de Ziguinchor, Aïssatou Bâ Diallo.

Me Kaoussou Bodian s’exprimait lors de la cérémonie officielle
d’ouverture de la première session de la Cour d’assises pour l’année 2014, en présence des autorités administratives et militaires de la région.

A ce titre, le représentant du bâtonnier de l’Ordre des avocats a réitéré son appel pour la suppression de la loi Latif Guéye criminalisant le trafic de drogue pour désengorger les cabinets d’instruction et les rôles des Cours d’assises.

Selon l’avocat, ”il serait plus simple de renvoyer les personnes accusées de trafic de drogue devant les juridictions de droit commun pour éviter du coup les longues détentions”.

Il a préconisé le renforcement du droit de la défense en rendant obligatoire l’assistance de la personne gardée à vue par un avocat, se disant être en parfaite phase avec le magistrat Djibril Bâ qui avait suggéré dans son intervention une telle possibilité.

L’avocat a plaidé pour la mise en liberté d’office de l’accusé dont la procédure d’information a été annulée par la Cour d’assises sans qu’il y ait lieu d’amener le ministère public à se pourvoir.

Me Kaoussou Bodian a également demandé la mise en liberté d’office de l’inculpé dont le mandat de dépôt n’a pas été renouvelé à l’expiration du délai de 6 mois requis par la loi, la création d’un juge des libertés pour statuer sur les affaires de flagrants délits et l’harmonisation du texte applicable en matières foncières e cas de litiges.

L’avocat a en outre plaidé pour ‘’le désenclavement judiciaire des régions de Ziguinchor et de Sédhiou. A cet égard, il a demandé l’achèvement des travaux de la Cour d’appel de Ziguinchor et sa mise en fonction.

ASB/AD

In the Spotlight

Cese : « Nous avons travaillé et bien travaillé »

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Aminata Tall est fière de son équipe. La présidente du Conseil économique social et environnement (Cese), dont le mandat expire le 11 avril prochain, a loué l’utilité de son institution et la qualité de ses [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*