SENEGAL-MAGAL-PREPARATIFS Touba: les bonnes affaires des vendeurs de pastèques

vendeurs de pastèquesTouba (APS) – Bonnet noir sur la tête, blouson de sport et chemise kaki, le visage recouvert de poussière, Ameth Thiam surveille attentivement un impressionnant tas de pastèques.

A 24 heures du Magal, évènement commémorant le départ à l’exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de la confrérie du mouridisme, il s’est installé prés d’une voie très prisée, la Corniche de Touba, pour écouler son produit.

L’endroit est aussi proche de ”Maou rahmati” une source d’eau ‘’ bénite’’, selon les fidèles mourides, qui affluent en cette période de Magal pour s’y ravitailler.

Dans ce lieu en proie au va-et-vient permanent des véhicules, des charretiers et des fidèles, Ameth Thiam a exposé ses fruits. D’autres vendeurs sont aussi sur place.

Tous scrutent l’arrivée de clients. Jour de chance pour Ameth, son tas de de pastèques est pris d’assaut. Et chacun, selon ses goûts.

Certains veulent s’assurer qu’ils ont décroché la bon produit, ce qu’ils font en inspectant une pastèque attentivement. Une autre astuce consiste aussi à taper sur le fruit avec son indexe pour jauger sa saveur. Des gestes qui durent des minutes.

Ameth Thiam est venu de Sarakonie, un village du Doucoumane dans la région de Kaffrine. Il surveille de prés son ”choppe” pour éviter les vols.

Par un signe, un client l’interpelle, c’est le début des marchandages. L’opération est vite conclue. ”Je ne veux pas fatiguer les clients. Nous voulons qu’ils gratifient leurs invités à l’occasion du Magal. Nous vendons à des prix raisonnables’’, explique t-il.

Le vendeur semble déborder. ”Cette année, les pastèques sont prisées. C’est la période et c’est très bon pour le dessert’’, selon Ameth qui confie que le commerce de fruits marche très bien. Un client peut acheter 10, 15, 20 pastèques.

Un billet de 10 mille Francs CFA à la main, Mor Tall est venu s’approvisionner. ”J’achète 15 pastèques pour le dessert du déjeuner. J’ai vais revenir ce soir et demain. Nous faisons tous pour satisfaire nos invités’’, soutient cet habitant de Touba qui souligne avoir dépensé 6.750 Francs CFA pour la matinée.

BHC/OID

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*