SENEGAL-POLITIQUE-SOCIETE: La culture de la paix pour éradiquer la violence politique

Dakar (APS) – La violence est inhérente à la pratique politique, mais celle-ci doit dans le même temps s’inspirer d’une culture de la paix, ont plaidé, mardi à Dakar, des universitaires et militants des droits de l’Homme.

“Il ne faut se faire d’illusions. On ne peut pas éradiquer la violence de la politique. Elle est inhérente à la politique et à la démocratie”, a affirmé le président du Comité sénégalais des droits de l’Homme, Alioune Tine, selon qui ”la politique est gangrenée par la violence”.

M. Tine ainsi que d’autres universitaires, dont le doyen de la Faculté des Sciences juridiques et politique (FSJP) de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, le professeur Mamadou Badji, participaient à un symposium sur la violence politique.

Selon M. Badji, le choc des ambitions fait que la politique se transforme en une activité “extrêmement violente”. S’y ajoute que la volonté d’accéder à certaines sphères “à tout prix peut justifier l’utilisation de la violence”, a-t-il dit, avant de plaider pour une instauration d’une culture de paix pour améliorer le fonctionnement de la démocratie. 

“Dans la démocratie, la violence n’a pas de place. Les différends doivent être résolus de façon pacifique”, a de son côté soutenu l’avocat sénégalais au barreau de Paris, Abdoulaye Tine. Les vertus de la démocratie sont “l’apaisement et la médiation”, a-t-il indiqué.

La démocratie “est un système conflictuel”, a fait valoir le professeur Babacar Guèye de l’UCAD, notant qu’elle exige cependant l’observance de certaines règles et la présence de régulateurs. Selon M. Guèye, ces règles et régulateurs permettent d’éviter que les conflits se transforment en violence politique.

“Le Sénégal a été mis en rude épreuve en 2012. Le Sénégal est parvenu à s’en sortir. Nous avons une démocratie qui a suffisamment de ressorts permettant d’éviter que les conflits se transforment en violence politique”, a conclu le professeur Guèye.

BHC/BK

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*