SENEGAL-PRESSE-REVUE L'appel au dialogue du khalife des mourides fait la Une des quotidiens

L’appel au dialogue politique lancé lundi par le khalife général des mourides Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, à l’occasion de la presse revueresscérémonie officielle de l’édition 2013 du magal de Touba, est l’un des sujets les plus en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne.

“Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké appelle pouvoir et opposition au dialogue”, renseigne par exemple le quotidien national Le Soleil à sa Une illustrée d’une image du guide des mourides en train de formuler des prières, les mains tendus vers Dieu et le ciel.

“Les hommes politiques ont été particulièrement interpellés, hier (lundi), par le khalife général des mourides, à ouvrir des négociations dans l’intérêt du pays. Pour Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, c’est une condition pour que la miséricorde divine se déverse sur le pays”, rapporte ce journal.

“Dans son discours lors de la cérémonie officielle du magal de Touba, renchérit le quotidien L’As, le khalife général des mourides a invité les acteurs politique au dialogue et appelé la Oummah (islamique) à cultiver la solidarité et la préservation des intérêts de l’islam”.

“Vous qui êtes du pouvoir ou de l’opposition, sachez que vous partagez la même ambition, qui est de développer le pays. Vous devez donc vous réunir autour d’une table, pour le développement du pays. Evitez la médisance, soyez pieux et travailleurs”, déclare le khalife dans des propos rapportés par le quotidien La Tribune.

Le quotidien Enquête note que de cette manière, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké “s’est levé hier (lundi, à l’occasion de la cérémonie officielle du magal) contre le vent de crispation qui s’est emparé de la classe politique engluée dans des querelles permanentes. Un discours fort”.

“Touba appelle à un +dialogue sérieux+”, selon Libération. “Pour un Sénégal émergent, ajoute le même journal, le khalife général des mourides appelle à la cohésion et à l’unité nationale”. “Évitons les invectives et cultivons davantage la paix pour maintenir la stabilité du pays”, ajoute Serigne Sidy Mokhtar Mbacké dont le propos se trouve ainsi résumé par le quotidien L’Observateur.

Walfadjri précise de son côté que Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké “lance une seconde fois un appel à la classe politique sénégalaise pour un dialogue franc et sincère”, soulignant que selon le khalife des mourides, ”il faut taire les querelles pour sauvegarder l’intérêt du peuple”.

Le Populaire se fait également l’écho de cet appel au dialogue du khalife avant de rapporter la réaction du ministre de l’Intérieur. “Le président de la République tend la main à toute personne mue par le développement du pays et les intérêts de la population”, déclare Abdoulaye Daouda Diallo.

“La responsabilité du dialogue incombe à Macky Sall”, réplique l’ancienne ministre Aïda Mbodj, responsable du Parti démocratique sénégalais (PDS), une des principales formations de l’opposition, dont les propos sont cités par le même journal.

Des déclarations de Mme Mbodj qui semblent trouver u n prolongement dans les colonnes du quotidien Vérité. “Les politiques attendent le président”, souligne ce journal à travers sa manchette. “La classe politique suspendue à la décision de Macky Sall”, ajoute-t-il ensuite dans ses pages intérieures.

Si l’on en croit le quotidien Vérité, l’appel au dialogue du khalife général des mourides a été “favorablement accueilli par la classe politique (mais celle-ci) reste cependant à l’écoute du président Macky Sall”.

BK/ASG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*