SENEGAL-PRESSE-REVUE L'armée, la Gendarmerie et la CSS au menu des quotidiens

 La mort de deux soldats sénégalais à Kidal, la nomination d’un Haut commandant de la Gendarmerie nationale et les difficultés de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) sont les principaux sujets au menu des quotidiens reçus lundi à l’APS.presse revue

Deux soldats sénégalais ont été tués et 7 autres blessés dont un grièvement samedi matin dans une attaque à la voiture piégée à Kidal. “Un attentat à la voiture piégée a été perpétrée ce samedi 14 décembre 2013 à 6H30 à Kidal au Nord du Mali contre un détachement du contingent sénégalais. Les troupes sénégalaises ont enregistré deux morts et sept blessés dont un grave”, d’après la DIRPA.

“L’attaque était dirigée contre une agence locale de la Banque malienne de solidarité dont la sécurité est assurée par les Casques bleus de la MINUSMA en liaison avec l’armée malienne”, a-t-elle ajouté.

Le président de la République Macky Sall qui a exprimé “(sa) tristesse, (son) émoi et (son) indignation” a condamné “avec la dernière énergie cet acte lâche et criminel, qui n’entamera en rien l’engagement résolu du Sénégal au Mali”.

Le président de la République a renouvelé, “en cette pénible occasion, sa confiance et ses encouragements à nos forces de défense et de sécurité qui, partout à travers le monde et avec un professionnalisme unanimement reconnu, contribuent au maintien et à la consolidation de la paix internationale”. Un hommage officiel leur sera rendu prochainement.

Dans son édition, le journal L’As précise qu’il s’agit de deux commandos de la base militaire de Thiès tandis que les blessés ont été évacués “tard hier (dimanche) dans la soirée”. Le quotidien relève qu’aussitôt “après le drame, l’attaque a été revendiquée par le Sultan Ould Badi qui a menacé de représailles tous les Etats de l’Afrique de l’Ouest engagés dans le processus de paix au Mali”.

L’As prête au Sultan Badi ces propos : “Cette opération est une réponse aux pays africains qui ont envoyé des militaires soutenir le combat de François Hollande en terre d’islam. Nous allons répondre dans tout l’Azawad (Nord du Mali) et sur d’autres terres (…) par d’autres opérations aux croisades de la France et de ces fonctionnaires qui n’aiment pas l”islam”.

Le journal Enquête annonce que le général Mamadou Guèye Faye est aux commandes de la Gendarmerie nationale en remplacement du général Abdoulaye Fall qui part à la retraite en fin d’année. Le nouveau patron de la Gendarmerie est un ancien Gouverneur du Palais et dirigeait la Brigade mobile.

Abordant le même sujet, Le Populaire écrit : “La Gendarmerie sénégalaise va avoir un nouveau Haut commandant en la personne du Général de division Mamadou Guèye Faye qui devra remplacer, à partir d’aujourd’hui (lundi) à l’issue du Conseil national de sécurité le Général de corps d’armée Abdoulaye Fall qui devrait atterrir au Portugal comme ambassadeur”.

Le “Pop” livre un détail de cette nomination : “La nouvelle a été donnée par le sortant, le Général Fall, ce samedi. C’était au cours…du mariage de la fille du colonel Fall, actuel attaché militaire de l’ambassade du Sénégal au Mali”.

Le Populaire parle aussi de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) “menacée de fermeture”. “Aprés 45 jours de production, la CSS se retrouve avec plus 20.000 tonnes d’invendues. Les déclarations d’importations de produits alimentaires (DIPA) ont fait saturé le marché. Des importateurs maliens inondent illégalement le marché sénégalais de sucre initialement destiné à leur pays”, explique le journal.

A cause de son sucre invendu depuis des mois, “la CSS menace de fermer”, titre Le Quotidien. “Sous les coups de boutoir des commerçants et des importateurs de sucre, écrit-il, les produits de la CSS ne trouvent plus preneur, et empêchent même au +sucrier+ national d’avoir des marges pour pouvoir faire face à ses charges de fonctionnement”.

Il ajoute : “Une situation qui se corse par l’entrée en scène d’autres importateurs qui détournent la production destinée au Mali en inondant le marché local. A Richard-Toll, le spectre de la fermeture de l’usine de Jean-Claude Mimran n’est plus juste une vue de l’esprit”.

OID/BK

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*