SENEGAL-PRESSE-REVUE L’emprisonnement de Tahibou Ndiaye à la Une

SUNUKER.COM– Les journaux reçus jeudi à l’APS commentent largement le placement sous mandat de dépôt de l’ancien directeur général du Cadastre, Tahibou Ndiaye, emprisonné depuis mercredi à la prison centrale de Rebeuss, dans le cadre de la traque des biens mal acquis.presse revue

M. Ndiaye est poursuivi pour enrichissement illicite. Déjà convoqué au mois d’août dernier par le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), il est prié de justifier une fortune personnelle évaluée à près de sept milliards de francs CFA.

Selon Le Populaire, ‘’Tahibou Ndiaye dort au +château+ de Rebeuss’’, tandis que sa femme et ses filles adoptives sont placées sous contrôle judiciaire. Le journal écrit : ‘’La sortie de Tahibou Ndiaye hier (mercredi) des locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) d’où il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt (…) n’a rien à envier à une levée de corps’’.

‘’Si le désormais pensionnaire de Rebeuss affiche une grande forme avec un sourire forcé pour rassurer ses proches, sa famille était dans le désarroi le plus absolu. Il fallait voir ses pauvres dames quand elles ont su que Tahibou Ndiaye va séjourner en prison (…)’’, ajoute Le Populaire.

Pour le journal Le Quotidien, ‘’Tahibou aménage à Rebeuss’’. ‘’Le drame familiale, écrit le journal, a été évité ! Tahibou Ndiaye ne séjournera pas en prison avec toute sa famille (sa femme et ses trois filles adoptives) interpellée pour complicité d’enrichissement illicite’’.

Selon Le Quotidien, ‘’à défaut d’obtenir la mutation des certains de ses biens attribués à sa femme et à ses filles adoptives, le juge d’instruction de la CREI a simplement inscrit Tahibou Ndiaye au registre de Rebeuss (…) Autant de biens que la Cour n’a pas pu récupérer face au niet catégorique de Tahibou Ndiaye qui, auparavant, avait accepté de transiger, après une médiation pénale’’.

De quoi inspirer alors à Sud Quotidien ce titre : ‘’Tahibou Ndiaye en méditation pénale’’ pour signifier son placement sous mandat de dépôt.

Pour le journal Enquête ‘’Tahibou Ndiaye joue et perd’’. Il explique : ‘’En bras de fer avec l’Etat dans la traque des biens mal acquis depuis quelques mois, l’ancien directeur général du Cadastre a fini par tomber’’.

Selon L’Observateur, le procureur Alioune Ndao ‘’se paie la tête de Tahibou Ndiaye’’. Rappelant que l’Etat et l’ex-patron du Cadastre avaient ‘’convenu d’une médiation pénale’’, le journal souligne que M. Ndiaye a finalement ‘’refusé et a même fait une sortie pour mouiller des dignitaires de l’actuel régime dont le président Macky Sall’’.

A propos du chef de l’Etat, L’Observateur annonce qu’il a enterré les projets de son prédécesseur Abdoulaye Wade et compte lancer 263 nouveaux projets dans le cadre de son Programme triennal d’investissement prioritaire (PTIP 2014-2016) d’un montant global de 3 467 milliards de francs.

Et le journal d’écrire : ‘’Un bilan a un coût. Macky Sall l’a bien compris. Les projets et programmes qu’il compte lancer pour changer la face du Sénégal nécessitent des moyens financiers énormes. Les services du ministère des Finances ont dessiné le plan de financement’’.

Le Soleil met en exergue le forum économique préparatoire du sommet sur la paix et la sécurité en Afrique, prévu vendredi à Paris. Lors de ce forum, le chef de l’Etat a assuré que l’Afrique est un ‘’marché ouvert à tous et sans exclusive’’.

”L’Afrique est en pleine croissance. Elle devient de plus en plus attractive et la compétition y gagne du terrain. Nous sommes dans un tournant historique où près d’un milliard d’Africains constituent un des marchés les plus prometteurs”, a affirmé M. Sall.

OID/AD

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*