SENEGAL-PRESSE-REVUE L'hommage à Mandela et d'autres sujets font l'actualité

(APS) – Les quotidiens parvenus mercredi à l’APS s’intéressent à divers sujets dont la cérémonie d’hommage au défunt président sud-africain Nelson Mandela, organisée la veille à Soweto, à Johannesburg.presse revue

“Le monde rend un vibrant hommage à Madiba”, note Sud Quotidien. “Le peuple Amazoulou et toute la nation arc-en-ciel s’étaient donnés rendez-vous en masse hier, mardi 10 décembre, et sous les yeux de milliers de téléspectateurs, pour accompagner ce héros infatigable de la lutte anti-apartheid et de la dignité humaine avant son inhalation, samedi prochain, dans son village natal, à Qunu”, rapporte ce journal.

“L’homme mage”, souligne le journal Le Quotidien en pleine page, une manchette illustrée par des images instantanées et hautement colorées de cette cérémonie d’hommage à Mandela, organisée dans un stade de football de Johannesburg.

“L’Afrique du Sud et le monde entier ont rendu à Nelson Mandela l’hommage qu’il méritait. Sous une pluie battante, des dizaines de milliers de personnes ont assisté à la cérémonie dans l’immense stade de Soweto”, écrit le journal.

“Près de 90 chefs d’Etat et de gouvernement avaient fait le déplacement. En dehors des dirigeants africains et du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui se sont exprimés à la tribune, quatre chefs d’Etat ont pris la parole pour saluer le combat, la personnalité, le courage et le sacrifice du héros de la lutte contre l’apartheid (…)”, précise le journal.

“Un +géant de l’Histoire+ sanctifié”, relève Rewmi quotidien. “Obama réclame l’héritage de Mandela”, signale Le Populaire, en rapportant à sa Une de fortes déclarations tenues par président américain lors de cette cérémonie d’hommage.

“Madiba m’a rendu meilleur (…) Maintenant que ce grand libérateur nous a quitté, cherchons à avoir la même largesse d’esprit que lui”, a déclaré le président Obama selon des propos rapportés par le même quotidien.

Au sujet de la traque des biens présumés mal acquis, Sud Quotidien titre : “La stratégie du +provisoire+”, pour dire que “les avocats des +traqués+, +traquent+ à leur tour la liberté provisoire pour leurs clients”. Ce qui, selon le journal, “est loin d’être une promenade de santé pour les personnes poursuivies”.

“Les avocats des prévenus obtiennent gain de cause après plusieurs tentatives infructueuses. Souvent après avoir déposé une caution. Mais les juges qui veulent s’entourer de toutes les garanties, n’accèdent pas à la première demande”, explique le journal.

Ainsi, le procureur a-t-il décidé du maintien en prison de Ndèye Khady Diop, l’ancienne administratrice du Fonds de promotion économique (FPE), qui se trouve “déplumée et maintenue en prison”, indique le quotidien La Tribune.

Selon ce journal, Ndèye Khady Guèye “n’est pas encore sortie de l’auberge de ses déboires judiciaires”, d’autant que l’ordonnance favorable à sa liberté provisoire “a été rendue sans effet par le procureur de la République”.

Karim Wade, le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, est lui “tout près du revirement”, si l’on en croit le quotidien L’Observateur. “La décision de Karim Wade de ne plus déférer à une convocation de la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) a installé un malaise autour de lui”, avance le journal.

“Des avocats, proches et parents de co-inculpés de Karim ne partagent pas cette position et œuvrent pour le faire reculer”, renseigne le quotidien du groupe Futurs médias.

Loin de ce sujet, Walfadjri ouvre sur “Ces fous du roi qui risquent de couler Macky (Sall)”, le président sénégalais. “Comme son prédécesseur (Abdoulaye Wade), Macky Sall risque de faire les frais du comportement de son entourage”, écrit le journal. “Le comportement et les écarts de langage de certains de ses proches vont le précipiter dans les abysses”, ajoute-t-il.

BK

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*