SENEGAL-SANTE-PREVENTION: Protection des femmes enceintes contre le paludisme : Fatick enregistrre la meilleure performance nationale

Fatick (APS) – La région médicale de Fatick a réalisé, en 2013, la meilleure performance nationale en matière de protection des femmes enceintes contre le paludisme, avec un taux de 67,7 %, contre 56 % au niveau national, a indiqué dimanche Hamady Moussa Dème, superviseur régional des soins de santé primaires.

Avec l’ensemble des femmes enceintes qui ont pris la deuxième dose de SP ( sulfadoxine-pyriméthamine) du traitement préventif intermittent, Fatick réalise un chiffre de 67,7% contre 56% au niveau national, a-t-il dit. Malgré tout, on est en dessous de l’objectif régional visé, qui est de 80%, a-t-il indiqué, au terme de la cérémonie, marquant la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée dans le monde le 25 avril de chaque année.

Concernant le taux de prévalence, il a relevé qu’il y a encore beaucoup de cas de paludisme au niveau de la région, et que la lutte doit continuer. ‘’Le nombre de cas de paludisme enregistrés au niveau de la population de Fatick sur l’ensemble des maladies est à 5,9% contre 5,4% qui est le seuil de prévalence nationale’’, a-t-il fait observer.

S’agissant de l’indicateur de mortalité, il a indiqué qu’il est de 6,8% contre 7,5% au niveau national.

‘’Donc, en dessous du niveau national, ce qui veut dire qu’il y a une bonne prise en charge des cas de maladies graves liées au paludisme’’, a-t-il commenté, ajoutant que des efforts ont été également faits à Fatick dans des secteurs, comme la variation de l’incidence liée à la maladie où il y a eu une baisse comprise entre 1 et 10 points.

La région s’est également distinguée dans la lutte contre le paludisme, à travers le district de Foundiougne, classé deuxième parmi les dix meilleurs districts les plus performants du Sénégal, a ajouté M. Dème.

Il a expliqué que cette deuxième place est due aux bonnes notes enregistrées dans la complétude des données, la réalisation des TDR, la mortalité, l’achèvement du traitement, l’utilisation des ACT, entre autres.

En outre, il a annoncé que les orientations de la lutte contre la maladie pour 2015-2018 vont reposer sur la réduction de la morbidité liée au paludisme pour atteindre le seuil épidémiologique de pré-élimination.

‘’Mais également le second but, c’est de réduire la mortalité liée au paludisme de 75%’’, a-t-il précisé.

A cet effet, il a indiqué que le ciblage des interventions se fera en fonction des caractéristiques épidémiologiques, de l’amélioration des capacités de gestion et de coordination et le renforcement du partenariat avec le secteur privé.

AB/ASG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*