Sénégal: vague d’incarcérations d’imams présumés terroristes

Macky-Sall1Au Sénégal, depuis deux semaines, les autorités ont intensifié la traque d’imams soupçonnés de liens avec le terrorisme. Une dizaine de prêcheurs religieux ont été notamment arrêtés avant d’être envoyés en prison.

Ibrahima Hann est le dernier imam à être arrêté vendredi 13 novembre 2015 à Kaolack, une région au centre du Sénégal. Agé de 33 ans, il est jugé proche de l’imam Alioune Badara Ndao arrêté le 27 octobre dernier, pour apologie du terrorisme dans la même région. Il y a ensuite eu l’interpellation de six de ses proches dont l’imam Mamadou Ndiaye de Rufisque et l’imam Youssou Ndiaye, ainsi que Coumba Niang et Marième Sow, deux religieuses au discours jugé radical. 

Comme les deux femmes, les imams dorment actuellement en prison en attendant d’être présentés au juge pour apologie du terrorisme, menace de complot, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux et association de malfaiteurs.

Les forces de sécurité sénégalaises auraient remonté un réseau lié à l’organisation Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ex-Boko Haram), au Niger et au Nigeria, et à la suite de l’arrestation de Diokhané un présumé terroriste interpellé au Nigeria. L’enquête menée par la police nigériane a révélé que M. Diokhané, arrêté le 3 novembre à la frontière du Nigeria, entretenait des relations étroites avec des djihadistes de Boko Haram et assurait la coordination avec certains imams au Sénégal. 

Une perquisition effectuée par les gendarmes sénégalais chez les imams concernés a permis aussi de découvrir des documents qui font l’apologie du terrorisme. Des documents qui révèlent aussi l’existence d’un projet d’attentat à Dakar, sans préciser le moindre détail. Ces derniers jours, les autorités sénégalaises ont multiplié les appels à la vigilance.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*