Serigne Abdou Aziz Al Amine: "S’il vient, c’est à lui. S’il ne vient pas, on l’attendra…"

C’est un Serigne Abdoul Aziz Al Amin respectueux de la tradition de Tivaouane qui s’est prononcé sur la succession de Serigne Mansour Sy, décédé ce samedi 8 décembre. Et c’est pour attribuer à Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, ce qui lui revient, c’est à dire le califat.

Assis à Côte de Serigne Mbaye Sy Mansour et le Président Macky Sall, il a reconnu que le califat revenait à Serigne Cheikh. “S’il vient, c’est à lui. S’il ne vient pas, on l’attendra jusqu’à ce qu’il vienne. Mais cela ne nous empêchera pas de prier, de manger et de dormir”.

Un trône qui revient naturellement à serigne Cheikh et que son frère cadet justifie par le fait de la tradition dans la ville sainte consiste à faire régner le grand frère avant le frère cadet, donc selon un critère d’âge.

Et même s’il ne lui a pas annoncé directement (Serigne Cheikh est injoignable, selon ses propres termes) que son heure avait sonné d’occuper le califat, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amin a toutefois déclaré avoir transmis la nouvelle à l’épouse de son frère aîné.

A noter qu’à Tivaouane, la question de la succession du défunt Khalife est un tabou et une incertitude plane dans la tête de plusieurs personnes. Ce qui est la conséquence d’un tiraillement qui existe dans cette famille depuis plusieurs années.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*