Serigne Modou Kara: « Tous les mourides doivent faire la prison… »

Saisissant un cérémonial organisé par le célèbre Ahmadou Bamba Gaspard Camara sur le terrain de la Sicap Amitié ce samedi, le guide religieux Serigne Modou Awa Balla Mbacké plus connu sous le pseudo de Kara fera des révélations, et pas des moindres.kara-macky-300x350

En effet, l’initiateur du concept « Bamba Fèp » a laissé entendre, surfant comme à l’accoutumée sur un discours parabole, que le séjour de Cheikh Béthio Thioune entre dans l’ordre normal des choses.
« Tous les mourides doivent faire la prison, Cheikh Béthio a fait la prison pour nous autres mourides qui n’avons pas encore séjourné en prison, même le Khalife (…) Nous, mourides,  devons tous aller en prison » dira Serigne Modou Kara, devant un auditoire conquis d’avance.  Non sans renchérir avoir joué les bons offices pour le guide des « Thiantacones ».
 « J’ai parlé avec une autorité  et celui-là a transmis auprès d’une autre autorité avant que Cheikh Béthio Thioune n’obtienne une autorisation de sortie du territoire, mais il lui reste le non lieu total que nous attendons avec impatience » soutiendra celui que ses disciples surnomment affectueusement «Général de Bamba ».
« Macky Sall doit redoubler d’efforts et je puis vous assurer que  je vais parler le moment venu ! »
A d’autres égards, l’illustre fils du vénéré Serigne Ousmane Mbacké soutiendra que « Macky Sall  doit redoubler d’efforts, car il reste encore beaucoup à faire et je puis vous assurer que  je vais parler le moment venu ».
Et Serigne Modou Kara d’annoncer la reprise des activités de son orchestre, avec en point d’orgue des prestations au « Yengoulène ».  Mais, précisera-t-il, « ce sera strictement religieux ». Car, poursuivra-t-il, la mission de « Bamba Fèp » n’en demeure pas moins de sauver ceux qui ont cédé aux attraits ensorcelants de Satan. Rendez vous est donc pris pour le 3 Janvier  au « Yengoulène », mais auparavant  Kara et ses disciples sacrifieront au rituel du grand Magal de Touba, avant de refaire cap sur Dakar le 31 Décembre 2013 pour enterrer, à travers des chants religieux, l’année en cours.
dakaractu

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*