Serigne Mountakha Mbacké : « Avant de chercher à fleurir les tarikhas, nous devons nous efforcer à donner à l’Islam toute sa singularité et toute sa plénitude »

Arrivé un peu après 10 heures à la place habituelle réservée aux prières de Korité et de Tabaski, Serigne Mountakha Mbacke ibnou Serigne Abdou Khadre, pour son premier sermon en tant que Khalife Général des Mourides, choisi de s’adresser directement aux populations Sénégalaises et principalement aux Mourides du monde. Un message teinté de spiritualité, encore une fois, mais surtout fondamentalement axé sur les dissensions entre musulmans appartenant à des obédiences différentes.

Devant plusieurs autres dignitaires mourides tels que son porte-parole, Serigne Bassirou Mbacke Abdou Khadre, Serigne Mountakha Mbacke ibnou Serigne Bassirou soutient que certains se trompent de combat. Le seul qui vaille pour chaque musulman, dira-t-il, est de s’efforcer à redonner à l’Islam toute sa singularité et toute sa plénitude avant de chercher à fleurir les tarikhas.

«Nous avons le devoir de redresser notre Islam, de pleurer pour la religion. Tous les musulmans doivent se remettre à vivre l’islam comme jamais de pleurer pour la religion. Tous les musulmans doivent se remettre à vivre l’islam comme jamais et de la manière la plus pure qui soit. Avant de nous occuper des tarikhas, nous devrions d’abord nous préoccuper de la religion musulmane. Nous avons l’obligation de nous décarcasser pour satisfaire aux exigences de cette religion et nous extraire de ses interdits avant d’avoir d’autres préoccupations. Nous avons l’obligation de redorer le blason de l’islam. Beaucoup avant ont donné de leur vie pour que cette religion soit ce qu’elle est aujourd’hui. Serigne Touba a fait partie de ceux-ci. Si l’islam perd de sa superbe, toutes les tarikhas se déliteront inéluctablement. Nous qui sommes disciples de Serigne Touba, nous sommes obligés de pleurer pour l’Islam. Du plus petit talibé au plus vieux d’entre nous, nous avons l’obligation de nous évertuer à pratiquer notre religion. Respectons les 5 prières de la journée. Nous ne pouvons pas ne pas le faire. Que soit mis terme aux croyances qui ne reposent que sur des imaginations. La rectitude est un sacerdoce pour chacun d’entre nous. Travaillons à savoir ce que Dieu veut et ce qu’Il ne veut pas. Nul ne peut être talibé sans au préalable se conformer aux préceptes religieux. Serigne Touba a parlé, écrit et pratiqué. Acquittons de notre dette envers lui en devenant de bons musulmans. Ne faisons rien qui ne soit pour Dieu! La vie est parsemée d’embûches mais nous en sommes les seuls responsables.»

In the Spotlight

Bruno Diatta, les circonstances de son décès !

by Babacar Diop in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le décès du très professionnel chef de protocole à la présidence depuis Senghor, Bruno Diatta, a fait l’effet d’une bombe. Toute la Nation est touchée, toute la population attristée et reconnaissante. Bruno est, en effet,  [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*