SESSION UNIQUE MAINTENUE DE LA FSJP Les étudiants reprennent les cours

edu_ucadLes étudiants de la Faculté des Sciences juridiques et Politiques (FSJP) ont décidé de surseoir à leur mot d’ordre de grève hier, mercredi 9 juillet 2014, à l’issue d’une rencontre avec les autorités de ladite faculté. Cette décision est liée, selon eux, à l’urgence de préparer la session unique prévue cette année.

En effet, le collectif des étudiants de la faculté de Droit avait décrété un mot d’ordre de 96 heures de grève renouvelable depuis la semaine dernière pour manifester leur opposition à la session unique prévue pour  cette année académique 2013-2014. 
 
Ils jugent cette mesure anormale puis qu’elle vise, disent-ils, à réduire l’effectif des étudiants à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Les étudiants rappellent aux autorités que c’est souvent à travers la session de rattrapage qu’ils parviennent à réussir leurs examens.
 
C’est pourquoi, ils ont décidé de surseoir à leur mot de grève hier, mercredi 9 juillet 2014, pour sauver l’année universitaire. Une décision qui fait suite à une rencontre avec les responsables de la Faculté afin d’épargner le Temple du savoir d’une année invalide. 
 
« Nous étions dos au mur en acceptant de faire la session unique. Etant conscient de notre avenir, nous avons choisi, en lieu et place d’une année blanche, de tenir des évaluations au regard de la période de l’année académique, a relevé un membre de la commission pédagogique du Collectif des étudiants de la FSJP. Souheibou Sagna a invité les professeurs et les autorités à faire ces mêmes sacrifices d’autant plus que leur désaccord en 2012 a conduit à plus de 5 mois sans cours dans les universités ». 
 
Face à l’obligation faite aux étudiants de s’aligner à la décision de l’Assemblée de la faculté, l’étudiant Sagna a toutefois invité les chefs de département à proposer au moins plusieurs sujets au choix pour leur permettre d’avoir plus de possibilités de s’en sortir». 
« Ça doit être des mesures d’accompagnement pour tenir les examens. La majeure partie des étudiants valide leurs crédits aux examens de rattrapage », a t-il rappelé.
 
Session unique et le système LMD
 
A la considération des grèves répétitives des étudiants liées notamment à des revendications pour le paiement des droits d’inscriptions, les bourses, le master pour tous et l’orientation des nouveaux bacheliers, l’Assemblée des facultés de l’Ucad a décidé d’organiser une session unique pour cette année académique 2013-2014. Ce réaménagement du calendrier universitaire intervient alors que l’organisation des enseignements ne répond plus aux exigences d’un calendrier universitaire, affirme le doyen de la Faculté de Droit.

Pour Mamadou Badji, cette mesure est motivée par l’obligation de maintenir la crédibilité des diplômes délivrés par l’université. Mais parmi les exigences du système LMD (Licence-Master et Doctorant) il n’est prévu nulle part l’organisation d’une session unique. Ce qui est prévu par contre, selon le collectif des étudiants, c’est un examen à la fin de chaque semestre et pour chaque Unité d’enseignement (UE). Un examen final est organisé, en plus des contrôles continus, des travaux pratiques et dirigés, entre autres. Un examen de la deuxième chance (double session) est autorisée à l’étudiant n’ayant pas obtenu une moyenne supérieure ou égal à 10/20. « La session unique n’est nullement mentionnée dans les exigences du système », a souligné Souheibou Sagna. 

Ibrahima Baldé

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*