Seydou Keita : « Content pour le peuple malien »

seydou keita

Seydou Keita était satisfait et soulagé d’avoir offert une victoire 1-0 au Mali face au Niger, ce 20 janvier 2013. En zone mixte, le milieu de terrain affichait un t-shirt avec le message « La paix au Mali ». Dans le camp nigérien, le sélectionneur Gernot Rohr regrettait que son équipe n’ait pas décroché son tout premier point en phase finale de CAN.

Seydou Keita, milieu de terrain du Mali :
« J’ai eu la malchance de trouver la transversale et d’avoir un bon arrêt du gardien adverse sur mon autre tir. Heureusement, à la fin j’ai réussi à marquer, parce que j’étais un peu inquiet. Je disais même à (Cheick) Diabaté qu’il devait forcer car moi je n’allais pas marquer. Donc, je suis content pour le peuple malien qui traverse un moment très très difficile. J’espère que les gens sont contents à Bamako, même si ce sera une joie intérieure. »

Patrice Carteron, sélectionneur du Mali :
« C’était vraiment la rencontre à laquelle je m’attendais pour une première, avec la crispation d’un premier match de compétition et la présence de jeunes joueurs qui débutaient. Je savais que le Niger n’allait pas se découvrir et qu’il allait tâcher de bien défendre, de faire beaucoup de fautes pour nous énerver, de ne jamais mettre de rythme dans cette rencontre. Par contre, j’étais persuadé qu’on pouvait faire la différence grâce à notre impact physique, ce qui a été le cas. Cette victoire nous libère en tout cas et nous permettra de jouer un grand match face au Ghana. »

Molla Wagué, défenseur du Mali :
« Le coach nous avait prévenus que ça allait être un match compliqué. C’est très important de rentrer dans la compétition par une victoire. Ces trois points nous soulagent. […] Seydou Keita m’a encore impressionné ce soir, moi, le jeune de ce groupe. Je découvre vraiment ce grand joueur et je fais le mieux possible pour qu’il soit content de moi. De ma position de défenseur, j’admire son jeu. »

Gernot Rohr, sélectionneur du Niger :
« Il nous a manqué trois minutes dans le temps réglementaire et il y a surtout eu une charge sur notre gardien(sur le but du Mali, Ndlr) qui aurait dû être sanctionnée. Ceci dit, on a rendu la vie difficile à cette équipe malienne. On a fait de notre mieux. Les joueurs nigériens ont un cœur énorme. Ils l’ont prouvé encore aujourd’hui. On a eu quelques occasions en contre mais on n’a pas assez de moyens techniques pour livrer bataille au milieu du terrain. Du coup, on a essayé de placer les débats sur les plans tactiques, physiques et mentaux. Sur ces plans-là, on pouvait rivaliser. »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*