Sidiki KABA lance Khalifa dans la campagne : «le présumé innocent peut jouir de ses droits civils et politiques»

Sidiki KABA lance Khalifa dans la campagne : «le présumé innocent peut jouir de ses droits civils et politiques»

Les avocats du maire de Dakar avaient profité des 100 jours passés en prison par leur client pour monter au créneau et demander le respect de ses droits civils et politiques.

Leur appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Et c’est le garde des Sceaux, ministre de la Justice, himself, qui donne raison aux robes noires.

Pour Sidiki KABA une règle de droit élémentaire, tant qu’on est pas définitivement condamné, on est toujours présumé innocent.  Et cela rapporté au cas du maire de Dakar, tête de liste de la coalition Manko Taxawu Senegaal, signifie que Khalifa SALL peut participer à une élection comme candidat et électeur.

«Le présumé innocent peut jouir de ses droits civils et politiques», a soutenu le ministre qui soumettait ce lundi aux députés le projet de loi modifiant les articles 75 et 77 de la loi organique 2017-10 portant statut des magistrats. Toutefois, à défaut de lui accorder une liberté provisoire, on voit mal comment Khalifa SALL pourrait participer à la campagne électorale.

Le maire de Dakar, qui a passé plus de trois mois en prison, est poursuivi pour notamment détournement de deniers publics, dans le cadre de la gestion de la ville de Dakar dont il préside aux destinées.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*