Sidiki Kaba : «Les poursuites contre Assane Diouf ne sont pas définitivement suspendues»

Assane Diouf gagnerait à bien surveiller ses arrières. Il ne serait pas à l’abri d’une nouvelle arrestation. Et pour cause. Selon le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, «les poursuites contre lui ne sont pas définitivement suspendues».

«La législation sénégalaise tient compte des éléments qui figurent dans le Code, rappelle le Garde des Sceaux en marge de la prière de la Tabaski à Tamba. Il est certain que pour le moment les poursuites retenues contre Assane Diouf ne sont pas définitivement suspendues. Il a tout juste bénéficié d’une liberté provisoire, mais la procédure suit son cours.»

Assane Diouf est un immigré sénégalais qui a vécu près de 20 ans aux Etats-Unis. Il a été rapatrié le 30 août dernier en même temps que 16 autres de ses compatriotes expulsés par Washington pour immigration illégale et agressions. Il a été cueilli par la Dic et placé en garde à vue le jour de son arrivée avant d’être libéré deux jours après.

Diouf s’est distingué sur Facebook par ses insultes contre le chef de l’État et des nombreuses personnalités publiques. Depuis son arrivée à Dakar, il multiplie les apparitions publiques. Se payant des bains de foule, notamment en ville et à la mosquée Massalikoul Djinane où il a prié le jour de la Tabaski.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*