SINGAPOUR – ETATS-UNIS – OCÉANS Collision maritime au large de Singapour: des marins américains portés disparus

Le destroyer américain USS John S. McCain après sa collision avec un pétrolier, le 21 août 2017, au large de Singapour.

Dix marins américains portés disparus et cinq blessés : c’est le bilan provisoire de la collision d’un navire de guerre américain et d’un pétrolier battant pavillon libérien. Ça s’est passé ce lundi 21 août au large de Singapour. Des opérations de secours d’ampleur ont été lancées.

Lorsque le destroyer lance-missile USS John S. McCain a gagné Singapour lundi après-midi (heure locale), sa coque présentait une large brèche.

Le résultat de sa collision dans la nuit avec un pétrolier dans le détroit de Malacca, à l’est de Singapour.

Plusieurs des quartiers des marins, la salle des machines et la salle radio ont été inondés. Quatre blessés ont été héliportés vers un hôpital de Singapour, leurs blessures sont sans gravité.

Sur le site de l’accident, une importante opération de secours a été lancée, avec des navires et des hélicoptères venant de Singapour, des Etats-Unis ou encore de la Malaisie voisine.

L’USS John S. McCain revenait lui-même de mer de Chine méridionale

Pas d’explication pour le moment sur la cause de l’accident entre ces deux navires de grande taille, 154 et 182 mètres.

C’est un peu la série noire pour les navires américains de la 7e flotte, basée au Japon : en juin, sept marins avaient péri dans la collision entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs battant pavillon philippin.

L’accident de la nuit dernière intervient alors que 17 500 marines américains participent à partir d’aujourd’hui à des manœuvres américano-sud coréennes.

L’USS John S. McCain revenait lui-même de mer de Chine méridionale, où à la grande fureur de Pékin il s’était approché de l’archipel des Spartleys, que la Chine et plusieurs pays de la région se disputent.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*