Situation des jeunes à Dakar: Les révélations inquiétantes de de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANDS)

94% des jeunes filles âgées entre 14 et 24 ans et 82,5% des garçons de la même tranche d’âge n’ont jamais eu de rapport sexuel. C’est ce que révèle le rapport 2015-2016 de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANDS), dans le cadre du rapport de l’enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS5) Urbaine Dakar. Il renseigne également sur le mariage précoce, la consommation d’alcool et de tabac, la violence domestique, entre autres sujets abordés.

Une enquête par Grappes à Indicateurs Multiples (MICS5) Urbaine Dakar a été menée en 2015-2016 par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANDS), dans le cadre du programme mondial des enquêtes. Le document parcouru par EnQuête est riche en enseignements sur des questions telles que la sexualité des jeunes et leur consommation d’alcool, dans la capitale et ses 4 départements que sont Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque. Un choix loin d’être fortuit, puisque Dakar concentre près d’un quart de la population totale du pays.

A elle seule, la capitale a la plus forte densité de la population du Sénégal, 5 735 habitants au km², dépassant de 83 fois la moyenne nationale. Elle a le taux d’urbanisation le plus élevé avec plus de 96%, alors que la moyenne nationale est de 45%, conformément au Recensement de 2013.

Ainsi, les résultats compilés dans le document constituent-ils à la fois une évaluation des progrès réalisés dans le respect des engagements convenus au niveau international par l’Etat du Sénégal, et une situation de référence pour le suivi des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 adoptés par les Nations unies.

Comportement sexuel

S’agissant du comportement sexuel, l’enquête révèle que le pourcentage des jeunes n’ayant jamais eu de rapport sexuel et dont l’âge est compris entre 15 et 24 ans (jamais mariés, ni en union et n’ayant jamais eu de rapports sexuels) est 94,9% pour les filles et 82,5% pour les garçons. Avant l’âge de 15 ans, 2,8% des femmes et 4,2% des hommes ont déjà eu des rapports sexuels.

Parmi les femmes âgées de 15 à 24 ans ayant eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête, 44,8% les ont eus avec un partenaire plus âgé de 10 ans ou plus.

L’enquête s’est également intéressée aux personnes âgées de 15 à 49 ans ayant eu des rapports sexuels avec plus d’un partenaire au cours des 12 derniers mois. Elle révèle 0,5% pour les femmes et 5,7% chez les hommes. Dans la même veine, les enquêteurs se sont intéressés à l’utilisation de condom, lors des derniers rapports sexuels avec des partenaires multiples, toujours dans la tranche d’âge 15-49 ans.

Notamment, ceux qui l’ont utilisé lors de leur dernier rapport. Le pourcentage est de 67,6% pour les hommes et 53,8% pour les femmes.

A la rubrique ‘’Rapports sexuels avec des partenaires non réguliers’’, les enquêteurs sont revenus à la tranche d’âge 15-24 ans. 2,9% pour les femmes et 9,4% pour les hommes ont déclaré avoir eu des rapports sexuels avec un partenaire non matrimonial, non cohabitant au cours des 12 derniers mois. Parmi ceux-ci, le document souligne que 59,3% des femmes et 69,6% des hommes ont déclaré avoir utilisé un préservatif, lors du dernier rapport sexuel.

Mariage précoce et polygamie

L’enquête de l’ANSD a également abordé la question du mariage précoce. Notamment le mariage avant l’âge de 15 ans. Pour cela, les enquêteurs ont sondé les individus âgés entre 15 et 49 ans. Les résultats renseignent que 0,9% des hommes et 4,2% des femmes se sont mariés ou ont été en union avant 15 ans.

Le chiffre est plus important s’agissant des personnes âgées de 20 à 49 ans qui se sont mariées ou ont été en union avant l’âge de 18 ans. On a 17,3% chez les femmes et 1,9% chez les hommes. En outre, l’enquête s’est intéressée aux jeunes âgés de 15 à 19 ans actuellement mariés ou en union. Les résultats donnent 9,4% du côté des femmes et 0,3% chez les hommes.

S’agissant de la polygamie dans la tranche d’âge 15-49 ans, on apprend que 25,8% des femmes sont en union polygame, contre 10,9% pour les hommes. Le rapport aborde aussi la question de la différence d’âges entre conjoints. D’abord chez les femmes âgées entre 15 et 19 ans, 48% sont mariées ou en union avec un conjoint qui est plus âgé de 10 ans ou plus. Chez les 20-24 ans, elles sont 40,3%.

Violence domestique, mutilation génitale et excision

Abordant la violence domestique, les enquêteurs ont posé la question : est-ce que le mari est en droit de frapper ou de battre sa femme dans au moins l’une des conditions suivantes : ‘’elle sort sans le lui dire’’, ‘’elle néglige les enfants’’, ‘’elle se dispute avec lui’’, ‘’elle refuse d’avoir des rapports sexuels avec lui’’, ‘’elle brûle la nourriture’’ ? Chez les 15-49 ans, 23,7% des femmes et 7, 3% des hommes ont répondu par l’affirmative.

L’excision est toujours prégnante chez les femmes. 13,8% des femmes âgées de 15 à 49 ans déclarent avoir subi une forme de mutilation génitale féminine ou excision. Toujours chez les femmes âgées de 15 à 49 ans, 5,6% déclarent que la pratique de MGF/E doit continuer.

Consommation d’alcool et tabac

‘’Le pourcentage de la consommation d’alcool avant l’âge de 15 ans pour les personnes âgées de 15-49 ans ayant eu au moins bu une boisson alcoolisée avant l’âge de 15 ans est 1% pour les femmes contre 2,4% chez les hommes’’, peut-on lire dans le document. Le mois précédant l’enquête, 1,5% pour les femmes et 3,9% pour les hommes, dans la même tranche d’âge, ont bu au moins une boisson alcoolisée.

En ce qui concerne le tabac, toujours chez les 15-49 ans, ils sont 12,8 chez les hommes et 0,2 chez les femmes à avoir fumé une cigarette avant l’âge de 15 ans. Le pourcentage augmente lorsque la question porte sur les personnes âgées de 15-49 ans qui ont fumé des cigarettes ou ont consommé des produits à base de tabac qui se fument ou non, n’importe quand, durant le mois dernier. On obtient, 0,5% chez les femmes et 14,8% chez les hommes.

Contraception et mortalité néonatale et infantile

L’enquête a aussi montré que l’Indice synthétique de fécondité (ISF) des femmes compris entre 15-49 ans est de 3,1%. Le taux de fécondité des femmes âgées de 15 à 49 ans est de 98,1%. Celui des femmes âgées de 15 à 19 ans est de 39%. S’agissant des grossesses précoces, le pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans ayant eu au moins une naissance vivante, avant l’âge de 18 ans, est de 7,6%.

‘’Le taux de prévalence contraceptive des femmes âgées de 15-49 ans actuellement mariées ou en union libre utilisant (ou dont le partenaire utilise) une méthode contraceptive (moderne ou traditionnelle) est de 33,3%’’.

‘’Pour les besoins non satisfaits, leur pourcentage pour les femmes âgées de 15-49 ans actuellement mariées ou en union libre qui sont fécondes et voulant espacer leurs naissances ou limiter le nombre d’enfants qu’elles ont et qui n’utilisent pas actuellement de contraceptif est de 20%’’, a révélé le rapport.

En outre, le taux de mortalité néonatale, probabilité de décéder dans les premiers mois de vie, est de 25%, contre 33% pour celui de mortalité infantile, probabilité de décéder entre la naissance et le premier anniversaire. Concernant le taux de mortalité post-néonatale, celui de mortalité infantile avec probabilité de décéder entre le premier et le cinquième anniversaire est de 8%.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*