Six minutes pour démettre Abdoul Mbaye

assemblée nationale.jpg abdoul mbAprès sa déclaration de politique générale, le Premier Ministre Abdoul Mbaye va, ce matin, passer un second oral devant la représentation parlementaire. Face à la motion de censure initiée par le groupe des libéraux et démocrates, Abdoul Mbaye va jouer son avenir à la tête du gouvernement de Macky Sall. Même si ses détracteurs ne disposent que de six minutes pour convaincre de la pertinence de leur choix.Le sort du gouvernement d’Abdoul Mbaye se joue ce matin à l’hémicycle. Le gouvernement se présentera devant la représentation parlementaire, pour répondre à la motion de censure déposée par le groupe des libéraux et des démocrates.

«Une pratique utilisée par les régimes parlementaires pour sanctionner le pouvoir», éclaire le professeur Babacar Gueye. Cette technique parlementaire, note le professeur et constitutionnaliste, Babacar Gueye, «permet également aux députés de montrer leur désaccord vis-à-vis de la politique menée par le gouvernement».Ainsi, le parlement abritera un débat qui sera sanctionné par un vote qui déterminera de l’avenir du gouvernement d’Abdoul Mbaye. En effet, si les libéraux arrivent à convaincre la majorité plus un (76) des députés, ils contraindront le gouvernement à la démission. Pour y arriver, ils disposent de six minutes.

Pour rappel, dans l’histoire parlementaire du Sénégal, seule la motion de censure Mamadou Dia en 1962, avait abouti à la démission, voire la dissolution du gouvernement. Toutes les autres avaient été des ballons de baudruche. Quelle issue alors pour celle des libéraux contre le gouvernement d’Abdoul Mbaye ? Réponse dans les heures qui suivent.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*