Société civile-Pouvoir politique: l'urgence d'une ligne de démarcation

Societe Civile Alioune Tine, Penda Mbow, Abdou Aziz DiopLe concours qu’elle apporte à la promotion de la démocratie est incontestable. Pourtant, au regard de la structuration de la Société civile sénégalaise, certains constats prouvent sa faiblesse, traduite souvent par le fait qu’elle constitue malencontreusement un simple marchepied pour s’incruster dans la sphère étatique. Pis, certains mouvements, jadis unis, se trouvent aujourd’hui au bord de l’implosion à cause de divergences de vues de leurs membres et/ou d’intérêts crypto-personels. 

L’étude faite en 2014 par l’indice Civicus montre qu’au Sénégal, la Société civile n’échappe pas aux pratiques de corruption. Elle est, en effet, corrompue à 62%.

Une anomalie pour ne pas dire catastrophe, qui impose le débat sur les réelles ambitions des composants des organisations de cette Société civile qui ont connu une certaine floraison depuis la dernière élection présidentielle où la société civile sénégalaise s’est davantage affirmée comme un acteur incontournable de la dynamique démocratique.

Toutefois, même si elle s’est mieux structurée et a acquis une plus grande notoriété et une légitimité plus solide auprès des populations, les rapports entre Société civile et politique, l’objectif de conquête du pouvoir en l’absence de ligne de démarcation tranchée entre elle et le pouvoir politique, son rôle de contrepouvoir même au sein de l’appareil étatique…sont autant de questions qui méritent réflexion.

Dans notre pays, même si des organisations de la Société civile comme le M23 et tant d’autres se sont bien illustrées pour gagner la confiance des Sénégalais, elles n’ont néanmoins pas réussi à dissiper la confusion qui entoure la notion de Société civile puisque dans son élan de mobilisation de toutes les forces vives de la nation sénégalaise, le M23 s’était coalisé avec des partis politiques et des mouvements citoyens.

Ce qui a contribué à alimenter le flou autour du contenu de la notion, de ses contours ainsi que de ses rapports avec la société politique (partis politiques, appareil étatique).

Par ailleurs, ce qui rend plus compliqué la résolution de la problématique de la Société civile est la nomination de certaines de ses figures à des postes ministériels ou au sein des institutions étatiques.

En guise de simple illustration, nous nous permettons de citer Alioune Tine, Jacques Habib Sy, Abdoul Aziz Diop, Penda Mbow, etc.

Ces anciennes personnalités de la Société civile sénégalaise devenues collaborateurs du pouvoir politique sont à tort ou à raison vues par certains comme des politiciens déguisés pour parvenir à leurs fins. On se rappelle encore de la sortie de la responsable libérale Seynabou Wade taxant l’universitaire Penda Mbow d’être la « porteuse de sac » de la première dame, Marième Faye Sall.

La triste réalité est qu’aujourd’hui, on note la tendance fortement affichée par des groupes et mouvements se réclamant de la Société civile à investir le champ politique. Ce qui laisse manifestement dire que certains membres de la Société civile ont vampirisé leurs idéaux qu’ils ont utilisés comme un escabeau pour se faire coopter par les pouvoirs publics.

Force est de constater que la foi en ces organisations de la Société civile s’effrite de jour en jour, du fait surtout des discordances notées au sein des mouvements. Le M23 qui jouissait d’une certaine confiance se trouve aujourd’hui secoué par une scission.

Le camp de Mouhammadou Mbodj et celui d’Abdourahmane Sow clament chacun sa légitimité au grand dam de l’opinion qui ne sait plus à quel leader se fier. Une société civile qui n’est pas à même de s’accorder sur la question du blocage à l’Assemblée nationale. 

En tout état de cause, la stabilité politico-institutionnelle, la sécurité humaine, ainsi que la consolidation de la démocratie dans notre pays exigent la résolution urgente de la problématique de la Société civile, surtout quand cette dernière est infiltrée par la corruption.

 M.S.N

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*