Somalie : le Conseil de sécurité autorise le maintien de l'AMISOM jusqu'en 2017 et structure ses priorités

Villa_Somalia7 juillet 2016 – Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté jeudi à l’unanimité une résolution autorisant le maintien jusqu’au 31 mai 2017 de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et structurant les priorités de son mandat, notamment autour d’objectifs stratégiques et de tâches prioritaires.

Dans cette résolution, présentée par le Royaume-Uni, les 15 membres décident « d’autoriser les États membres de l’Union africaine à maintenir jusqu’au 31 mai 2017 le déploiement d’un effectif maximal de 22.126 agents en tenue à l’AMISOM ».

Ils décident également que la Mission est autorisée à prendre « toutes les mesures nécessaires pour s’acquitter de son mandat », dans le respect de la souveraineté de la Somalie et des obligations qui incombent aux États contributeurs en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme.

Le Conseil attribue par ailleurs à l’AMISOM trois principaux « objectifs stratégiques », à savoir : réduire la menace d’Al-Chabab et d’autres groupes d’opposition armée ; assurer la sécurité afin de favoriser le processus politique à tous les niveaux ainsi que les efforts de stabilisation, réconciliation et consolidation de la paix en Somalie ; et permettre le transfert progressif des responsabilités relatives à la sécurité de l’AMISOM aux contingents somaliens chargés de la sécurité.

Le Conseil attribue également à l’AMISOM un certain nombre de « tâches prioritaires », y compris : poursuivre les opérations offensives contre Al-Chabab et d’autres groupes d’opposition armée ; maintenir une présence dans les secteurs définis en coordination avec les forces de sécurité somaliennes, afin d’établir les conditions nécessaires à une gouvernance efficace et légitime dans tout le pays ; contribuer à la liberté de circulation et la protection de toutes les personnes engagées dans le processus de paix et de réconciliation en Somalie, et garantir la sécurité du processus électoral ; sécuriser les principales voies de ravitaillement, y compris les voies essentielles pour améliorer la situation humanitaire et pour l’appui logistique de l’AMISOM.

Sur le plan financier, la résolution du Conseil exhorte l’Union africaine à « réfléchir aux moyens d’assurer le financement durable de l’AMISOM ».

A ce titre, le Conseil se félicite de l’appui que fournissent déjà la communauté internationale et les donateurs bilatéraux aussi bien à l’AMISOM qu’à l’armée nationale somalienne. Les 15 membres soulignent qu’il importe que de nouvelles sources de financement viennent compléter le financement de l’AMISOM, notamment en provenance du Fonds pour la paix de l’Union africaine, du secteur privé et de la société civile.

La résolution souligne en outre qu’il importe que les partenaires bilatéraux « honorent leurs engagements en matière d’appui » à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) dans l’exécution de son mandat.

ONU

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*