SOPI FM : Le gestionnaire malmené, le matériel emporté

SOPI FM : Le gestionnaire malmené, le matériel emporté

Le déménagement de la radio Sopi Fm, de Liberté 6 Extension à Fann, n’a pas été sans heurts.

Le gestionnaire du Groupe Sopi média qui a refusé d’obtempérer, sous prétexte que l’administrateur Ousmane Ngom en voyage n’a pas été avisé, a passé un sale quart d’heures. Le Pds s’en explique. 

Silence radio à Sopi Fm. La radio libérale n’émet plus sur la bande Fm. Depuis hier après-midi, la fréquence 99.6 est aphone. Du moins temporairement. Après plus de dix ans de présence sur la scène médiatique, ses programmes sont suspendus, jusqu’à nouvel ordre.

Tout le matériel de travail a été emporté, hier, par un groupe de personnes venues sur ordre de l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade. Ils ont tout simplement débranché les serveurs et coupé le signal.

Sur place, les locaux du Groupe Sopi média, situés à Liberté 6 Extension, sont vides. Aucun matériel dans toutes les cinq pièces de l’appartement situé au troisième étage. Les portes sont défoncées, il ne reste que la paperasse sur les lieux.

Quelques hommes bien entrainés continuent d’embarquer le reste du matériel dans des véhicules stationnés dehors dont l’un immatriculé DK 9718M. A l’arrivée des émissaires de Wade, le vigile préposé à la porte ne s’est pas interposé, prenant le soin d’aviser son supérieur qui rapplique sur les lieux.

Sur place, le gestionnaire de la station refuse d’obtempérer, mais mal lui en a pris. Son opposition lui a valu un sale quart d’heure. Il déclare avoir été malmené, brutalisé par ces gros bras. «J’ai été maîtrisé et terrassé par ces gorilles.

Ils ont brandi un document signé par Abdoulaye Wade qui demande que le matériel soit délocalisé vers une autre destination. Je leur ai opposé une fin de non-recevoir car l’administrateur de la radio, Ousmane Ngom, est en voyage, et il faut son aval. Nous ne nous opposons pas à la volonté de Me Wade, mais il faut passer par Ousmane Ngom», confie Moustapha Diaw. Habillé en sous vêtement, le visage dégoulinant de sueur, Il n’en finit pas de raconter sa mésaventure :

«Ils ont pris de force certaines clés que je détenais dans mes poches. Ils sont ensuite entrés et ont défoncé les autres portes dont ils n’avaient pas les clefs, avant d’embarquer le matériel. Depuis 2012, c’est Ousmane Ngom qui administre la radio et il paie régulièrement toutes les charges locatives de l’appartement. Il est donc tout à fait normal qu’ils passent par lui». Il annonce, d’ailleurs, une plainte contre ses bourreaux.

Ndéné BITEYE & Pape NDIAYE

In the Spotlight

Vladimir Poutine a rencontré Bachar el-Assad à Sotchi

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré son homologue syrien Bachar el-Assad, en Russie dans le cadre d’une visite de travail. Le processus politique en Syrie et la lutte contre le terrorisme ont été au [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*