Soudan du Sud: Riek Machar en exil en Afrique du Sud dans le collimateur des américains

timthumb-phpEn exil en Afrique du Sud , aux dernières nouvelles , le nom de l’ancien chef rebelle Riek Machar a été cité par les Etats unis au conseil de sécurité de l’ ONU .

Selon des diplomates , Washington a proposé vendredi à leurs partenaires du Conseil de sécurité d’imposer des sanctions au chef des rebelles Riek Machar, qui serait en exil actuellement en Afrique du sud ainsi qu’ à deux responsables sud-soudanais .
Les noms du chef d’état-major de l’armée gouvernementale Paul Malong et du ministre de l’Information du président Salva Kiir, Michael Makuei ont été communiqués au conseil , qui devra les ajouter ou non à une liste noire.

Michael Makuei est accusé d’avoir organisé l’attaque d’une base de l’ONU le 17 avril 2014 à Bor (Etat de Jonglei) qui avaient fait 143 morts dont trois gardes de l’ONU.

Le chef d’état-major de l’armée gouvernementale Paul Malong, est à son tour accusé d’avoir donné l’ordre d’attaquer, la résidence de Riek Machar et une base de ses partisans le 10 juillet à Juba.

Notons que les sanctions prévoient un gel des avoirs et une interdiction de voyager.

Un fragile accord signé entre le président Salva Kiir et l’ex-chef rebelle Riek Machar, était censé ramener la paix dans le pays , marqué par des atrocités qui ont fait des dizaines de milliers de morts.

koaci

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*