Soutien annoncé de wade: Macky/Idy, le mortal Kombat

Nos confrères de la Rfm auraient annoncé que Wade a décidé de porter son choix sur Idrissa Seck, le leader de la coalition « Idy 2019 ». Si cette information se confirmait, ce serait la preuve d’un retournement de situation historique. Idy devra non seulement lutter pour le pouvoir, mais aussi laver l’honneur bafoué de Wade. Après avoir longtemps été banni par le « père » qui lui a préféré son autre « fils » devenu aujourd’hui Président de la République, Wade a choisi Idy pour porter l’estocade à Macky. Une démarche qui aura pour conséquence de faire également rallier les leaders du Front patriotique de résistance comme Pape Diop, Decroix. Si l’ancien Premier ministre arrivait ainsi à faire rallier les leaders de Mankoo Taxawu Sénégal de Khalifa Sall ainsi que Malick Gackou et consorts comme annoncé dans la presse, il sera alors le candidat le plus redoutable dont les chances d’aller au second tour seraient réelles. Ainsi, il a réduit les chances de Sonko de « Macroniser » le paysage politique et également celles de Me Madické Niang de compter largement sur l’électorat libéral. Ce faisant, la loi sur le parrainage, taillée manifestement sur mesure, aura l’avantage pour Idy de créer une unité inespérée autour de sa candidature. Les candidats réduits, l’opposition a besoin de faire bloc autour de ceux qui ont le plus de chance de passer. Et aujourd’hui, le leader de Rewmi en est un. Il tiendrait ainsi une chance historique d’accéder au pouvoir. Et ce faisant, ironie de l’histoire, il va largement compter sur Karim Wade, son père et tous les libéraux fidèles à eux. La bataille sera ainsi rude entre Macky et Idy. Les deux hommes n’ont jamais su vraiment se réconcilier après les épisodes malheureux de 2004 où le premier a servi de bras armé à Wade pour abattre le second, dans une opération que les journalistes avaient appelée la « déseckisation ». Tout dépendra maintenant de la capacité de ce leader à engranger cette nouvelle forme et à se mettre dans les habits d’un rassembleur et d’un gagneur. Car, ce choix des leaders, s’il est entériné, devra aussi être accepté dans un premier temps par les différentes bases des partis, et enfin par les populations. Il reste alors un travail immense de critique constructive contre ce qui a déjà été fait et d’articulation de la nouvelle offre technique appelée en d’autres termes « programme ». Il faudra également éviter toute erreur grave de communication afin de faire l’économie de ternir son image aux yeux de l’opinion. C’est dire que même si Wade a une position très confortable d’arbitre, son soutien à Idy ne garantit pas systématiquement à ce dernier le succès. Il reste un travail énorme face à un candidat sortant qui a une large majorité et qui ne rechigne pas sur les moyens d’atteindre son objectif. Toutefois, la stratégie du parrainage a eu le désavantage pour Macky de placer en face de lui le plus redoutable adversaire qui soit, en ce moment. Macky/Idy, le mortal Kombat.

In the Spotlight

Les USA volent le pétrole syrien (Vidéo)

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Les Etats-Unis seraient en train de dérober le pétrole syrien depuis la province de Deir Ezzor. C’est ce qu’a révélé l’agence syrienne Arabi Today, à la foi d’un membre des Forces démocratique syriennes (FDS), cette [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*