Tabagisme au Sénégal : Vers une interdiction de la vente dans les boutiques

L’État du Sénégal perd plus de 122 milliards par année à cause de la consommation de tabac, a annoncé ce week-end à Kaolack, le vice président du comité national de lutte Oumar Ndao.
Ce chiffre a été obtenu après le cumul des coûts de la prise en charge des malades du tabac comme le cancer, les infections pulmonaires, le chômage des pères de famille.

Pourtant, les taxes collectées sur le tabac sont de l’orde de moins de 50 milliards, ce qui a poussé le coordonnateur adjoint du comité national de lutte contre le tabac a le qualifié cette situation « de perte pour l’État ».

Selon Oumar Ndao, un décret qui vise à interdire la vente de tabac dans les boutiques est en préparation. « Il est anormal de mettre cote à cote un produit qui tue 8 millions de personnes par année dans le monde et des produits alimentaires », a-t-il défendu.
« Des kiosques spéciaux pour la vente de tabac seront aménagés pour un meilleur contrôle des produits parce que les indications sanitaires doivent bien figurer sur les paquets de cigarettes », a – t- il préconisé.

Pour rappel, M. Ndao a affirmé qu’il existe une loi qui interdit la vente de tabac à 200 m des institutions scolaires. Malgré celà, une enquête faite par le comité national de lutte contre le tabac a révélé que 22% des garçons âgés entre 13 et 15 ans consomment du tabac, ce pourcentage est de 11 % chez les filles du même âge; et de 1,2 % chez leur aînées.

In the Spotlight

Strasbourg: Daesh et l’étrange pistolet français

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le prochain attentat en France se fera a coup d’arquebuse et sera revendiqué par une obscure agence daechienne dénommée « Aamaq » (profondeurs) via le réseau sioniste « Site ». Ce dernier prétend surveiller sur le net les activités [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*