TABASKI 2013 Taille basse à valent, chignon haut et compasse pour être la reine

Kine Lam L’élégance et la beauté de la fête de la TabaskiL’élégance, la beauté ont une fois de plus été au rendez-vous pour cette fête de la Tabaski 2013.  Si les dames ont choisi les tailles basses pour mettre leur silhouette en valeur, les robes bien garnies demeurent comme tous les ans dans le choix des femmes en matière d’habillement.

La fête de la Tabaski  2013 a encore fait des révélations. Pour cette édition, la tendance en matière de mode a été les tailles basses accompagnées de pagne chez les dames et les robes chez les enfants.   Le bassin riche demeure toujours le tissu principal pour confectionner ces habits.  Dans les foyers, les femmes donnent le ton dès le matin. Habillées de robes à base de tissus wax, brodés ou de voile, elles sont toute prêtes pour la grillade de mouton.  Si certaines ont pris la peine de coudre du neuf, d’autres ont juste fait sortir leurs habits de l’année dernière.

« C’est devenue une tradition. A chaque année on essaie de tout faire pour plaire d’avantage. Et l’habillement est très déterminant dans ce cas. Pour le matin, un tour dans des ménages, vous allez constater que c’est presque le même accoutrement»  a avancé Ndélla Diop, une habitante de grand Dakar. Et sa voisine Salymata Ndiaye d’ajouter : « il n’y a pas grande chose à faire pour certains, mais moi, je confectionne des habits pour le matin et le soir. La matinée, j’ai préféré la robe parce que c’est plus tranquille et apaise et pas gênante».

Pour les tailles basses qui font la mode pour cette Tabaski, les valents ont encore dit leur mot. Des tailleurs à deux, voir trois valent en finition  et un sur le pagne, le tout assorti de gros fils dans un bassin «ganila» ou «desner» avant d’être décoré par des perles.   Pour les couleurs, on retrouve plus chez les femmes le mauve, le beige et le blanc. « Chaque année, il y a des couleurs choisies pour un moment.

Pour cette fête, j’ai choisi le beige parce ça capte moins de chaleur. Je trouve aussi que c’est le même cas avec les autres couleurs » a souligné Mariama Sall  au hlm1.  Avec la canicule qui sévit dans le pays, le noir et le rouge ont disparu de la circulation. Si les années précédentes, les femmes aimaient bien le bassin noir orné de gros fils rouge, cette année elles ont tout simplement déserté au profil des couleurs discrètes voir claires.

Chez les enfants, la tendance est restée la même avec les robes en générale que les femmes trouvent moins pénible pour ces dernières car n’ayant pas à faire ou à défaire comme dans le cas avec les pagnes.

Coiffure, les chignons  hauts au top

Les coiffeuses ont aussi parlé d’elles pour cette Tabaski.  Dans les salons de beauté, le choix est porté sur les chignons hauts avec un peu de fantaisie. Plus rapide, plus pratique, les femmes préfèrent tirer leur cheveux, l’entasser vers le haut avec un petit fils avant de mettre la mèche bien ornée à l’image d’un pot de fleur déposée sur la tête. « Avec les préparatifs pour la fête, on n’a pas assez de temps pour faire certaines coiffures.

Les tresses prennent du temps. Avec les chignons en moins de 30mn, on peut le faire et c’est très jolie, très classe surtout pour les adultes » a souligné Mariama Sall. Et de poursuivre : « c’est aussi une coiffure qui va avec tout et c’est très jolie».    Pour les mèches et les greffages, on les retrouve que dans les rajouts.  « Il fait chaud et vaut mieux en faire un peu pour alléger la tête » a déclaré  Mame Diaby coiffeuse de profession.

Pour les chaussures la prédominance est au compassé.  « C’est plus posée que les autres chaussures » a renseigné Mariama Sall.

Denise ZAROUR MEDANG Sudonline

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*