Tabaski: les vétérinaires alertent sur les médicaments administrés aux animaux avant abattage

Les médicaments administrés aux moutons peuvent avoir » des répercussions au niveau des organes vitaux comme le foie, le rein. Mais aussi par rapport aux consommateurs parce que tout médicament vétérinaire administré à un animal laisse des résidus », a expliqué Dr Isma Ndiaye, médecin-vétérinaire, interrogé par Sud Fm

.
L’administration de médicaments et d’injection, sans respect des délais d’attente avant abattage, qui est courante, constitue une menace réelle sur la santé publique.

« Ces résidus sont éliminés par les voies naturelles (l’urine, le lait). Mais aussi, il y a des parties qui restent dans le sang et qui sont distribuées au niveau des muscles et des organes », poursuit-il.
Les membres de l’Ordre des docteurs vétérinaires du Sénégal comptent investir certains « daral » juste pour sensibiliser la population, précise Dr Isma Ndiaye.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*