TAMBACOUNDA- ABDOULAYE SARR, PRESIDENT DE L'UNION REGIONALE DES ARTISANS : «Le ministre de l'Environnement nous étouffe!»

aly haidar

Le forum des artisans de la région de Tambacounda s’est tenu samedi 12 janvier dernier. Face au tout nouveau directeur général de l’Agence pour la Promotion et le Développement de l’Artisanat (Apda), les artisans ont mis en relief plusieurs difficultés qui plombent le secteur dont les nombreuses sorties et saisies opérées par les soldats de la nature.

Correspondance- D’entrée de jeu, le président de l’union régionale des artisans de la région de Tambacounda a campé le décor au cours d’un vaste forum ayant réuni tous les corps de métiers que compte la région orientale. «Ali Haidar le ministre de l’environnement nous asphyxie ! La filière menuiserie bois bat de l’aile depuis son avènement à la tête de ce ministère, et ce sont de nombreuses familles qui en souffrent car nul n’ignore que cette filière regroupe un nombre inestimable d’artisans. Les agents du service des Eaux et Forêts traquent quotidiennement les menuisiers et saisissent leurs planches et autres meubles ».

Visiblement très remonté contre le ministre, Abdoulaye Sarr tout comme les représentants des corps de métiers, dressent un tableau peu reluisant de l’artisanat. « L’organisation interne et l’encadrement font grandement défaut ainsi que la formation et les financements nécessaires. Nous avons reçu beaucoup de promesses qui peinent à se réaliser au point que pratiquement tous les artisans ont failli jeter l’éponge », clament-ils.

Les teinturières et les tisseuses ajouteront le manque ou la cherté de leurs produits qui rend compliqué leur travail. Les artisans de Tambacounda signifieront également au directeur général de l’Apda leur ardent désir de bénéficier d’une coopérative d’habitat.

Sur toutes ces doléances, le directeur général de l’Apda dira jouer «pleinement» sa partition pour apporter un souffle nouveau au secteur de l’artisanat. «Nous mettrons à leur disposition des experts pour la conception, la mise en œuvre et le suivi de leurs projets, nous nous battrons pour renforcer leur capacité et leur apporter toute l’information dont ils ont besoin a travers trois grands projets que la direction de l’artisanat compte mettre en chantier», assure Ibra Ndiaye.

De quoi afficher le sourire chez les artisans qui indiquent que «nous sommes plus que jamais requinqués et prêts à davantage mouiller le maillot pour le plein essor de l’artisanat, en tous cas, le nouveau directeur général de l’Apda a fait renaître un espoir jadis perdu», conclura le président de l’union régionale des coopératives agricoles.

In the Spotlight

Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

À première vue, la décision prise la semaine dernière par l’administration Trump, immédiatement suivie par Israël, de démissionner de l’agence culturelle des Nations Unies semble étrange. Pourquoi pénaliser un organisme qui promeut l’eau potable, l’alphabétisation, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*