Tariq Ramadan disculpé par un alibi capital et non vérifié ?

Véritable coup de théâtre dans l’affaire Ramadan ultra-médiatisée, une réservation de billet d’avion, mystérieusement passée à la trappe, pourrait s’avérer capitale pour la défense de l’islamologue suisse actuellement sous les verrous, lui fournir un alibi désavouant sa deuxième accusatrice « Christelle » et soulever de nombreuses interrogations.

En effet, selon le Parisien, son tandem d’avocats, Mes Yassine Bouzrou et Julie Granier, avaient fait part de leur étonnement que leur client ne soit pas interrogé sur son alibi au cours de la confrontation qui a tout fait basculer, jeudi dernier. Pourtant, ils avaient adressé au parquet de Paris, le 6 décembre 2017, un document remettant en cause la version des faits de la deuxième plaignante, restée anonyme. Un accusé de réception en date du 7 décembre, qui confirmait que leur courrier avait bien été « transmis au service compétent », faisant foi.

Ce document indiquait que Tariq Ramadan, qui devait intervenir lors d’une conférence à Lyon, le 9 octobre 2009, en début de soirée, aurait atterri ce même jour à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry à 18h35, alors que son accusatrice affirme avoir été violée « dans l’après-midi ».

 oumma.com
In the Spotlight

Youssou ndour procession a Rufisque le 06 février 2012

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Youssou ndour procession a Rufisque le 06 février 2012 Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…17 novembre 1986 : La joute verbale [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*