TECHNOLOGIE – Modernisation du système de régulation des médias : Le Cnra se met à l’ère du monitoring

En mettant en place un système de monitoring, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) fait un bond technologique énorme. Cette technologie lui permettra de mener sans entrave son rôle de gendarme avec toutes les garanties et commodités.

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a installé hier son nouveau système de mo­nitoring des programmes audiovisuels. Cela le propulse directement dans une nouvelle ère. Jammal Eddine Naji, directeur général de la Haute autorité des médias du Maroc (Haca), est venu superviser la phase finale de l’installation.

«Au Maroc, depuis dix ans nous œuvrons dans la régulation, je suis d’avance fier de voir que  beaucoup de pays ont  adopté ce système de régulation et c’est ce genre de fierté que je voudrais souligner», dit-il.

Ce système,  installé avec Hms, une solution technique de  dernière  génération à large spectre, est dédié au monitoring des programmes audiovisuels. Comprenant trois modules, il permettra l’acquisition des signaux, la numérisation et l’archivage des programmes radiophoniques et télévisuels sans interruption.

Sans oublier un module Hms médiathèque qui permet d’accéder aux programmes en direct ou en différé avec un moteur de recherche par le nom du media, la date et l’heure de diffusion. En plus, le module Hms pluralisme comptabilise les temps de parole et d’antenne, notamment en période électorale. 

Ce nouveau système favorise l’exploitation des contenus pour s’assurer du respect par les éditeurs du service audiovisuel de leurs engagements contractuels et disposer aussi à tout moment de la physionomie et des caractéristiques du paysage audiovisuel du Sénégal. Mame Ndiack Wane, conseillère du président du Cnra et responsable du projet, interprète cette technologie  comme «une étape de professionnalisation du métier de régulateur et une brique supplémentaire dans la construction de la régulation». 

Par ailleurs, l’acquisition de ce système moderne s’inscrit dans l’approche scientifique que le Cnra a adoptée depuis plus d’un an afin d’adapter la régulation et ses mécanismes aux exigences du numérique.

«Cette nouvelle pratique du monitoring est une manière d’accompagner la démocratie et la justice sociale en mesurant la représentation et le temps de présence de tous les acteurs politiques de quelque parti qu’ils soient, hommes et femmes en parité, jeunes et seniors dans une société où l’information et la connaissance ignorent les monopoles, urbains et ruraux dans leur égal droit à l’information. Nous devons interroger ou réinterroger les représentations des uns et des autres dans les médias. Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, conformément aux missions que lui assigne la loi n° 2006-04 du 04 janvier 2006, veille à la qualité des programmes proposés par les éditeurs au public afin que les valeurs fondatrices de la société sénégalaise soient toujours préservées», déclare le président du Cnra, Babacar Touré. 

  • Écrit par  Nafissatou DIEYE

Stagiaire

In the Spotlight

Les gros porteurs en grève à partir de ce lundi

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Les gros porteurs entament à partir de ce lundi une grève sur toute l’étendue du territoire national. Gora Khouma et ses camarades fustigent ainsi la reculade de l’Etat du Sénégal dans l’application du règlement 14 de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*