Tensions électorales: Touba appelle à une lecture du Saint-Coran

Face à la tension électorale, Touba appelle tous les musulmans à une journée de prières et de lecture du Saint-Coran. « Ensemble, nous allons, après avoir purifié nos cœurs, prier pour la paix et la stabilité dans le pays, dans la Ummah islamique et partout dans le monde », déclare Serigne Mame Mor Mbacké, Ibn Cheikh Mouhamadou Fadel. Rapportant les propos du Khalife général des mourides, il invite ainsi tous les musulmans à se joindre à ces prières et à cultiver le pardon et la solidarité. « Il s’agira, ajoute-t-il, repris par Enquête, de prier et de lire le Saint Coran comme l’a toujours fait Serigne Touba à chaque fois que de besoin. C’est le meilleur remède. Si nous le faisons comme nous l’a recommandé Serigne Touba, nous pourrions avoir ce que nous voulons. Le pays en a besoin. Le monde en a besoin. Nous allons implorer le Seigneur pour qu’il répande sa Grâce sur le Sénégal et sur toute l’humanité. »

Les appels au calme se multiplient à la veille de la tenue de la présidentielle du 24 février 2019. Dans un contexte sous haute tension entre opposition et pouvoir qui se promettent la guerre, Touba appelle tous les musulmans à une journée de prières et de lecture du Saint-Coran. « Ensemble, nous allons, après avoir purifié nos cœurs, prier pour la paix et la stabilité dans le pays, dans la Ummah islamique et partout dans le monde », déclare Serigne Mame Mor Mbacké, Ibn Cheikh Mouhamadou Fadel. Rapportant les propos du Khalife général des mourides, il invite ainsi tous les musulmans à se joindre à ces prières et à cultiver le pardon et la solidarité. « Il s’agira, ajoute-t-il, repris par Enquête, de prier et de lire le Saint Coran comme l’a toujours fait Serigne Touba à chaque fois que de besoin. C’est le meilleur remède. Si nous le faisons comme nous l’a recommandé Serigne Touba, nous pourrions avoir ce que nous voulons. Le pays en a besoin. Le monde en a besoin. Nous allons implorer le Seigneur pour qu’il répande sa Grâce sur le Sénégal et sur toute l’humanité. »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*