Terrorisme : Les avocats de l’Imam Ndao réclament l’acquittement et des excuses de l’État

Les conseils de l’imam Alioune Ndao ont réclamé l’acquittement de leur client. Face à la presse, ce vendredi 27 avril, Me Moussa Sarr, coordonnateur du collectif des avocats de l’imam Ndao a invité le représentant du ministère public à requérir l’acquittement mais aussi à présenter solennellement les excuses publiques de l’État  à leur client, accusé et emprisonné à tort.

“On ne condamne pas quelqu’un sur la base de soupçons. Mais, on condamne une personne sur la base d’une faute qu’il a commise. Nous espérons que ce parquet qui l’a arrêté tirera toutes les conséquences pour faire un réquisitoire d’acquittement pour l’imam. Nous sollicitons du parquet de présenter officiellement des excuses de l’État à l’Imam Ndao, pour toutes les frustrations faites à notre client, son emprisonnement injuste, le mauvais traitement qu’il a subit, balloté illégalement entre Saint Louis, le Commissariat centrale, etc.”, a déclaré l’avocat de la défense.

Me Moussa Sarr qui a animé la rencontre, a aussi relevé la nécessité d’acquitter son client pour absence de faits démontrant sa culpabilité. “Après l’avoir emprisonné deux ans durant sans avoir des preuves de sa culpabilité, je crois qu’il est alors recommandé de le libérer. (…).  Nous espérons que le parquet présentera solennellement ses excuses à l’Imam Ndao.  Quand on arrête une personne sur la base d’indices de la police, mais que l’on finit par constater qu’il n’y a aucun fait matériel à même de le condamner, il faut requérir son acquittement cela ne fera que grandir la justice. Et ce ne sera que justice. Ce que nous disons, c’est que l’État a fauté.  A défaut, c’est du je-m’en-foutisme”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*