Trafic de bois en Casamance : Ismaëla Madior Fall annonce des sanctions

En marge de la présentation de la Circulaire de l’article 5 de l’Uemoa, le ministre de la Justice a annoncé des sanctions contre ceux qui exercent dans le trafic de bois, en Casamance.

«Le ministère de la Justice va évaluer la situation de la politique pénale dans la région notamment en matière de trafic de bois », a-t-il déclaré en se prononçant sur cette affaire. Car, juge-t-il, selon Libération, il est primordiale de prendre des mesures afin d’éviter un drame tel que le massacre des 13 jeunes personnes qui a été perpétré le 6 janvier dernier dans la forêt de Borogay Baynouk ne se reproduise plus.

Ismaëla Madior Fall de poursuivre : «Le ministère de la Justice va prendre toutes les dispositions pour qu’il y ait une répression des trafics de bois. Une répression qui va se fonder sur les dispositions de la Loi pénale. La justice va davantage s’impliquer aux côtés de tous les services de l’Etat engagés, notamment l’armée, les ministères de L’intérieur et de l’Environnement, pour trouver des solutions au problème de coupe de bois».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*