Troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr : 30% des travaux exécutés (Sones)

Les travaux de la troisième usine de traitement et de pompage d’eau potable de Keur Momar Sarr (KMS3) avancent «très bien». C’est ce qu’a constaté le Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall. Il a effectué, ce jeudi 30 août 2018, une visite sur les chantiers du projet sur l’axe Thiès-Kelle, en compagnie des équipes techniques, des associations de consommateurs, et autres.
Selon Charles Fall, le niveau d’exécution des travaux de KMS3 est de 30% aujourd’hui. Car, sur les 216 kilomètres de conduite d’eau (Keur Momar Sarr-Sébikotane), 87 ont été déjà posés. Un linéaire qui va de Sébikotane à Ngaye Mékhé.
Signalant que la principale contrainte du projet est la pose des conduites d’eau, le patron de la Sones estime que l’usine sera mise en service dans le courant du premier trimestre 2020.
Une unité de gestion pour le respect des délais
Juste après le lancement des travaux de KMS3 en décembre dernier par le Président Macky Sall, le Directeur général de la Sones a mis en place une unité de gestion du projet. Ce, pour réaliser les ouvrages dans «les règles de l’art» et tenir compte des délais et des financements qui y sont alloués. Une unité qui, selon son coordonnateur Abdoul Niang, est composée d’ingénieurs qualifiés pour conduire les travaux de chaque lot.
216 kilomètres divisés en 7 lots
Abdoul Niang signale que le projet est réparti en sept (7) lots. Le premier est composé d’une station de production et de pompage de KMS3 avec une capacité de 200 000 mètres cube par jour et une station de pompage de l’eau traitée dont la capacité est de 9000 mètres cube par heure. Le lot 2 s’étend sur un linéaire de 38 kilomètres, de même que le 3. Le lot 4 est de 37 kilomètres. Le 5 (16 kilomètres), le lot 6 (54 kilomètres) et enfin, le lot 7 qui s’étend sur 32 kilomètres de long. Et les travaux de chaque lot sont assurés par une «entreprise compétente» qui a été recrutée à la suite d’un appel d’offres. Chaque entreprise est contrôlée par des bureaux internationaux de contrôle.
A côté de ce pool d’ingénieurs, il y a également des spécialistes en sciences sociales. Et ces derniers sont chargés de mener des études d’impact environnemental et social. A ces spécialistes, s’ajoutent le responsable de suivi-évaluation, le responsable de la communication, le responsable administratif et financier, le conseiller juridique, le chef de service de la fiscalité, l’assistant à la maîtrise d’ouvrage, le spécialiste en douane, le spécialiste en assurance, et autres.
Toujours selon le coordonnateur de l’unité de gestion du projet KMS3, les tuyaux qui sont utilisés sont de «bonne qualité» et sont issus de la «meilleure fonte» qui existe pour le moment. Ces tuyaux sont composés notamment de diamètre 1,50 et 1,60 mètres et de 6 à 8 mètres de longueurs.
Le respect de la date de livraison évoqué
Imam Youssoupha Sarr, président du bureau exécutif de la Fédération sénégalaise des associations de consommateurs, pour sa part, a remercié le Directeur général de la Sones pour l’avoir convié à la visite. Avant d’ajouter qu’«il est rassuré» par rapport à l’avancement des travaux.
Toutefois, le défenseur des consommateurs sénégalais estime que la Sones doit initier régulièrement ce genre de visite afin que les uns et les autres puissent respecter la date de livraison des ouvrages (2021). Ce, au grand bonheur des populations, notamment celle de Dakar.
«Près de 5 millions de personnes auront de l’eau 24/24»
Il faut rappeler que la troisième usine de Keur Momar Sarr est un projet du Plan Sénégal émergent (Pse) dans son volet prioritaire. Son coût global est de 274 milliards de francs Cfa. Et vise à sécuriser «durablement l’accès à l’eau potable» de Dakar, Thiès, la Petite Côte et les localités traversées par la conduite. Et selon Charles Fall, le projet KMS3, à terme, va permettre à près de 5 millions de personnes d’avoir de l’eau 24h/24. Et plus d’un million de personnes auront accès «gratuitement» à l’eau. Ce, grâce aux 115 000 branchements sociaux que le gouvernement a mis à leur disposition.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*