Trump a bombardé la Syrie pour impressionner la Chine

Au cours de l’interview qu’il a a accordé à Sean Hannity à Singapour, le 12 juin 2018, le président Donald Trump a évoqué le premier bombardement de la Syrie auquel il a procédé.

Rappelant qu’il recevait alors le président chinois Xi Jinping dans sa résidence de Mar-a-Lago (Floride), il a déclaré lui avoir annoncé la frappe en lui servant le dessert. Interloqué, son homologue lui a demandé de répéter.

Il s’agissait selon Donald Trump de montrer qu’il n’hésiterait pas à faire usage de la force si nécessaire ; un message parfaitement compris par Xi Jinping qui serait ainsi devenu un allié dans l’affaire nord-coréenne.

Dans la nuit du 6 au 7 avril 2017, les Etats-Unis ont bombardé la base aérienne syrienne de Cheyrat, utilisant 59 missiles Tomahawks. Cette attaque n’avait pourtant fait que 6 morts et 7 blessés. Des carcasses d’avion utilisées pour leurs pièces détachées avaient été détruites. En réalité, la base avait été évacuée dans les heures précédentes et les avions déplacés.

(

voir à partir de la 12ème minute

Source

In the Spotlight

LES MARCHANDS AMBULANTS DÉFIENT LE MAIRE

by James Dillinger in uncategorized 0

La commune de Keur Massar est devenue une véritable fourmilière où s’activent des milliers de personnes. Ce qui rend difficile la circulation des voitures et des personnes surtout au niveau de la station. Afin de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*