Un Britannique a tenté d’assassiner Trump

michael_steven_sandfordUn Britannique, accusé d’avoir tenté d’assassiner Donald Trump, a comparu devant une cour à Las Vegas.

Il aurait tenté de saisir l’arme à feu d’un agent de police après avoir demandé un autographe de M. Trump, lors d’un rassemblement du candidat américain, samedi à Las Vegas.

Il est accusé d’acte de violence dans une zone restreinte. La charge est associée à la violation d’un lieu où se trouve une personne protégée par les services secrets.

Michael Steven Sandford, âgé de 20 ans, n’a pas soumis de plaidoyer lorsqu’il a comparu devant un juge dans le Nevada. Il a été placé en détention provisoire jusqu’à l’audience prévue pour le 5 juillet.

Il a affirmé qu’il prévoyait de tirer sur M. Trump depuis environ un an, mais qu’il avait décidé de n’agir que maintenant parce qu’il se sentait enfin confiant, selon les documents judiciaires.

Un juge fédéral a estimé que M. Sandford, qui aurait comparu menotté devant le tribunal, constituait un danger.

Préparé à mourir

Selon les documents de la cour, M. Sandford a déclaré qu’il n’avait jamais utilisé une arme à feu, mais qu’il s’était rendu à un entrainement à Las Vegas le 17 juin pour apprendre à tirer.

Lors du rassemblement au Casino Treasure Island, il aurait tenté de dérober l’arme à feu d’un agent parce que celle-ci était déverrouillée. Il s’agissait donc de la meilleure manière d’obtenir une arme qui lui servirait à tirer sur Trump. M. Sandford a reconnu qu’il n’aurait pas pu tirer plus d’une ou deux salves, et qu’il s’attendait à être tué lui-même lors de cette tentative d’assassinat.

Il aurait aussi indiqué à la police que s’il n’avait pas tenté de tuer Trump lors de ce rassemblement, il aurait essayé de le faire à Phoenix, lors d’un meeting pour lequel il avait déjà acheté des tickets.

Il serait aux Etats-Unis depuis un an et demi, et se serait rendu spécifiquement à Las Vegas pour assassiner Trump. Des recherches de la cour indiquent qu’il était au chômage et qu’il vivait aux Etats-Unis de manière illégale.

Un défenseur public fédéral a déclaré que M. Sandford était autiste et qu’il avait déjà tenté de se suicider.

BBC

In the Spotlight

USA: Génocide par prescriptions médicales

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Introduction : Aux États-Unis, la classe ouvrière blanche a été décimée par une épidémie de « décès prématurés » – un terme neutre pour masquer la baisse de l’espérance de vie dans ce segment démographique historiquement important. Il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*