Un false flag israélien en cours au Golan ?

Dernière news: L’Iran dément avoir tiré

«L’Iran n’a rien à voir avec la frappe d’hier contre Israël. Quand nous avons frappé Daech* à Deir ez-Zor, nous en avons tout de suite fait part», a déclaré le vice-président du Comité national iranien de la sécurité et de la politique étrangère, Hassan Beigi.

————

Rien ne s’est passé comme Israël l’aurait voulu après l’annonce-spectacle de Trump de la sortie de l’accord JCPOA. L’Iran y a répondu par un simple « Bof… » Pour elle l’accord se transforme en un accord à 5 et non plus à 5+1. La signature de Trump pour la reprise des sanctions étatsuniennes n’était pas encore sèche qu’une attaque à la roquette se déroulait sur le plateau du Golan. Et avant même que les obus ne retombent, Israël annonçait déjà qu’ils avaient été lancés par l’Iran. Cette satanée guerre tant attendue de l’Occident contre l’Iran va-t-elle enfin se décider à commencer ?

Ce scénario sent le false flag à plein nez. Ce ne peut être ni l’Iran, ni la Syrie qui aurait lancé ces quelques roquettes qui évoquent étrangement les quelques roquettes qui tombaient en pleins champs en provenance, selon Israël, du Hamas, et justifiaient l’assassinat des civils palestiniens de Gaza. Si l’Iran voulait frapper Israël, ce ne serait pas avec quelques roquettes destinées à offrir un feu d’artifice dans le ciel israélien. De son côté, si la Syrie se décidait à reprendre son territoire sur le plateau du Golan, ce ne serait pas avec des tirs sporadiques de roquette, mais dans une offensive massive avec des troupes destinées à garder leurs positions en cas de réussite. Elle nous a déjà donné maints exemples sur la manière dont elle reprenait possession de son territoire.

Si ce n’est ni l’Iran, ni la Syrie, c’est donc Israël, avec sans doute la complicité de ses terroristes favoris (Al Qaïda, l’Etat Islamique) qui campent sur le plateau depuis des années. Selon un Tweet qui émane de Avichay Adraee, porte-parole de l’Armée israélienne :

  • Agression iranienne grave, 20 missiles minimum, lancés par le « Faylak al-Qouds » iranien contre des positions avancées des hauteurs du Golan…
  • Certains missiles ont été interceptés, pas de dégâts ou de blessures tangibles »…
  • Nous regardons cet évènement comme une agression iranienne et nous le considérons grave.
  • Nous sommes préparés à plusieurs scenarios
  • Jusqu’ici, nous n’avons pas d’instructions précises concernant le front interne.

 Après ce Tweet, le nombre de missiles est rapidement passé de 20 à 40, puis 50. Et il ne s’agissait, selon eux, que d’un premier bouquet. Attendons-nous à une avalanche de missiles dans le ciel israélien, et parions qu’il n’y aura aucun dégât ni victime. Entre temps, l’armée israélienne a commencé à riposter à ses propres tirs en envoyant des missiles contre des installations militaires syriennes, dont un radar. « Plusieurs dizaines de missiles ont été abattus dans le ciel syrien par les systèmes anti-aériens », selon l’agence Sana, précisant toutefois que certains missiles « ont atteint leurs objectifs ».

Une source des forces alliées de Damas a indiqué à l’AFP que les frappes israéliennes ont touché « un régiment de l’armée de l’air près de la ville de Doumeir non loin de Damas, et la brigade 38 dans les environs de Deraa ». L’aéroport de Damas aurait également été visé par des missiles qui ont tous été abattus.

On ne peut que remarquer la synchronicité des évènements et leur enchainement logique depuis le scénario monté par Trump dans le bureau de la Maison Blanche et le discours d’une rare virulence qu’il a tenu à cette occasion contre l’Iran, une virulence qui dépassait largement la simple nécessité de justifier sa décision de reprendre les sanctions contre Téhéran. Il y a de fortes chances que la provocation fasse un flop, une fois de plus, mais tôt ou tard, Israël aura des comptes à rendre.

Avic – Réseau International

Photo: Dispositif israélien pour intercepter les roquettes sur le plateau du Golan occupé près de la frontière syrienne, le 9 mai 2018 JALAA MAREY  /  AFP

In the Spotlight

Jules Ndéné détruit Sadio Mané, Abdou Diouf et…

by Babacar Diop in A LA UNE 0

Related Posts:Anniversaire du Joola : Les noms du naufrageCrise du Parti Socialiste, seul Abdou Diouf est le…Saison terminée pour Sadio MANE: son opération est…Premier League – Sadio Mané remporte le prix du…Affaire Ouleye Mané : [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*