Un handicapé, âgé de 65 ans, poursuivi pour tentative de viol sur une mineure

Attrait mercredi dernier, devant la barre du tribunal de grande instance de Louga, pour tentative de viol sur une mineure, Aly Sy, un handicapé de 65 ans, ne sera pas entendu sur le fond du dossier. Pour mauvaise conduite face au représentant du ministère public, son procès à été renvoyé à la prochaine audience.

Appuyé sur sa béquille, le vieil handicapé de 65 ans s’avance à pas de tortue vers la barre du tribunal de grande instance de Louga. Flanqué de son avocat, Aly Sy, inculpé pour le délit de tentative de viol sur une mineure, ne sera pas fixé sur son sort. Son face à face avec le maître des poursuites a été tout simplement renvoyé, du fait de l’attitude de ce mendiant qui a indisposé le Tribunal. En effet, interrogé sur les faits à lui reprochés, l’homme s’est mis à se gratter le visage. Recadré par le président de l’audience, il lui a, avec désinvolture, rétorqué : «Je n’ai pas entendu ce que vous venez de dire, il faut le répéter.» Et dès que le magistrat, l’a encore instruit de revoir sa copie, il, s’est mis à réfuter les chefs d’inculpation retenus contre lui. Sommé de se taire, il a servi au juge : «Vous m’avez  posé  une question et vous voulez que je me taise. Il faut que je réponde.» Le mot de trop qui a outré le tribunal qui, séance tenante, décidé de renvoyer le procès à la prochaine audience. Lorsque la  décision lui a été notifiée, Aly Sy est retourné tranquillement au box des accusés, au grand dam de ses nombreux parents venus le soutenir.

Les faits datent du 28 septembre passé, quand vers 20 heures, A.F, 13ans, s’était introduite dans la chambre du vieux mendiant, à l’insu de ses parents, pour lui demander des biscuits. Le vieil homme  qui a subitement perdu tout contrôle à la vue du frêle corps de la fillette, s’est brusquement jeté sur elle et l’a jetée sur le lit. Avant que la fille ne réalise ce qui se passait, «Grand-père» s’était déjà débarrassé de sa petite culotte. Et d’un ton menaçant, lui fit comprendre qu’elle ne sortira de la chambre sans entretenir avec lui des rapports sexuels. Ainsi, il a commencé à faire des attouchements à son hôte, qui se débattait.

A cet instant, ses parents qui étaient à sa recherche, seront avisés par une voisine qui avait la fillette entrer dans la chambre du vieux Sy. Sans perdre de temps, ils font cap chez le chaud lapin, à la porte de qui, ils se mirent à taper énergiquement. Au premier coup, le vieil homme, voulant certainement se tirer d’affaire, a crié que la fillette ne se trouvait pas dans sa chambre. «Je suis seul. Il faut chercher ailleurs votre fille», dit-il. Nullement convaincues, la mère de la fille et la personne qui l’accompagnait ont défoncé la porte et trouvé le mendiant dans une position très compromettante. Choquée par le mis en cause qui serait coutumier des faits, la dame, munie d’un certificat médical attestant que sa fille a eu quelques lésions qui proviendraient d’attouchements, a porté plainte au commissariat urbain de Louga.

Entendu, le mendiant a allégué que c’est la fille qui lui courait après. «Elle m’a déclaré sa flamme et m’a fait comprendre qu’elle ne voulait pas que ses parents soient au courant de notre relation», se défend-il. Interrogée, la fillette a révélé que c’était la deuxième fois que «Pa Sy» tentait de la violer. «Le jour des faits, il avait donné des biscuits à mes amies, à mon absence, c’est pourquoi je m’étais rendue chez lui pour récupérer ma part. il m’y a enfermée et a voulu me violer», enfonce la mineure.

In the Spotlight

Lycée Kennedy : L’élève de 17 ans qui entretenait une relation avec son Directeur de l’école se confie:« J’ai enregistré par audio nos ébats sexuels car il détenait mes photos et vidéos à moitié nue»

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Les accusations du rapport de «Human rights watch» sur les enseignants qui abusent de leurs élèves se confirment. Hier, le professeur de mathématiques au lycée Kennedy, Doudou Diakhaté a été attrait devant la barre par [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*