Un opposant camerounais écope de 25 ans de prison

L’opposant camerounais Aboubakar Siddiki, président du Mouvement patriotique du salut camerounais, a été condamné à 25 ans de prison. Il a été reconnu coupable d’hostilité envers la patrie, d’activités révolutionnaires et d’outrage au président.

Un tribunal militaire camerounais a condamné, lundi 30 octobre, à vingt-cinq ans de prison, Aboubakar Siddiki, le président du Mouvement patriotique du salut camerounais, principale composante de l’opposition dans le nord du pays.

Aboubakar Siddiki a été reconnu coupable d’hostilité envers la patrie, d’activités révolutionnaires et d’outrage au président de la République, Paul Biya, au pouvoir depuis trente-cinq ans. “Nous allons faire appel de cette décision, qui ne nous semble pas du tout juste”, a déclaré à Reuters son avocat Emmanuel Simh.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*