Un rappeur appelle à «pendre les Blancs» dans un clip, le parquet de Paris ouvre une enquête

«Attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands.» Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête pour «provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit» après la diffusion du clip d’un rappeur, Nick Conrad, dans lequel ce dernier appelle à «pendre les Blancs», a annoncé le parquet.
Dans cette chanson intitulée «PLB», Nick Conrad, jusque-là rappeur méconnu, appelle notamment à tuer «des bébés blancs». Le clip, tourné à Noisy-le-Grand où a grandi le rappeur, et initialement visible sur YouTube qui l’a ensuite retiré de sa plateforme, a suscité la condamnation unanime du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a ainsi dénoncé des «propos abjects» et des «attaques ignominieuses».

«Le gouvernement condamne avec la plus extrême fermeté les paroles haineuses et écœurantes de @jazzconrad. Ceux qui les diffusent portent une lourde responsabilité et doivent réagir au plus vite», a déclaré pour sa part le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux sur Twitter.

Le clip a également été dénoncé par Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs Les Républicains (LR), ou encore par la présidente du RN Marine Le Pen. Les investigations lancées par le parquet ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*