Un retraité interpellé pour avoir fait des doigts d’honneur en série à Macron

Il a été placé en garde à vue avant d’être relâché.

Le déplacement d’Emmanuel Macron dans les Vosges le 18 avril n’a décidément pas été de tout repos. Pris à parti par les cheminots, le chef de l’état a aussi dû essuyer un geste insultant de la part d’un retraité, qui a ensuite été placé en garde à vue, comme le rapporte Vosges Matin ce vendredi 20.

L’homme, un retraité de 61 ans, a échangé avec le président sur l’augmentation de la CSG, une mesure largement décriée par la classe des retraités. Et comme le précise à franceinfo le procureur d’Epinal Etienne Manteaux, il n’a pas hésité à manifester son mécontentement “de manière très rigoureuse en faisant des doigts d’honneur successifs” à Emmanuel Macron.

Mais cet acte, qui s’inscrit dans la catégorie “d’outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique” est en réalité passible d’une peine de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende. L’homme a donc été interpellé et placé en garde à vue.

Sans antécédent judiciaire, il a reconnu les faits et expliqué que “l’effet de groupe l’avait amené à être excessif et qu’il regrettait”. Il a été relâché après quatre heure de garde à vue, a précisé le procureur d’Epinal, et sera convoqué le 28 mai pour un rappel à la loi pour “outrage constitué”.

Auteur: huffingtonpost.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*