Un vaste camp du NON envahit la Casamance : PDS, UCS, REWMI, Bokk Gis Gis, And Dolèl Khalifa, UFD, Grand Parti, karimistes…

casamance-nonLa coalition du NON déterminée à « faire le bonnet d’âne » au camp présidentiel
Plus d’une dizaine d’organisations de la société civile, de mouvements citoyens, associations et de partis politiques de l’opposition forment la coalition du NON qui ira à l’assaut du peuple. A l’image de ce qui se fait au niveau national, cette coalition inédite à Bignona a déjà mis en place un organe de coordination qui sera décentralisé au niveau de chaque localité du département. Ce front est composé entre autres de la CAP 2017 et d’autres organes de la société civile en plus des partis de l’opposition comme le PDS, l’UCS, REWMI, Bokk Gis Gis, And Doolèle Khalifa SALL, l’UFD, le Grand Parti, les karimistes…

bignona-nonLa coalition du NON qui vient de se former se désole du fait que « le Président de la république n’ait pas respecté son engagement de réduire son mandat actuel se cachant derrière un avis du conseil constitutionnel qui ne le lie pas ».
La coalition du NON constate alors avec amertume que « ce parjure de Macky SALL est, non seulement une trahison mais aussi un discrédit de la classe politique, une humiliation, une tromperie au peuple sénégalais. »
Dans une déclaration lue devant la presse Jeudi, les partisans du NON estiment que ce référendum qui est vidé de son sens et de sa substance « constitue une mascarade gabégique décidée tout seul par Macky SALL sans concertation. »
Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, le front du NON pense que les nombreuses retouches et l’ambiguïté de certaines dispositions rendent ce référendum dangereux et inopportun. Il s’y ajoute son coût jugé exorbitant qui aurait pu servir à apaiser le front social en constance ébullition.
C’est la raison pour laquelle ils estiment que ce référendum est une « grosse opération de malhonnêteté intellectuelle et une véritable escroquerie politique d’un régime incompétent, dictatorial et décadent comme le Sénégal n’en a jamais connu ».
Par conséquent, la coalition du NON engage le peuple à laver son honneur le 20 Mars et en travaillant dès maintenant dans l’unité pour le triomphe éclatant du NON afin de « restaurer sa suprématie et sa démocratie citée en référence en Afrique et partout dans le monde ».
Toutes les entités se sont engagées à tout mettre en œuvre pour un vote massif du NON dans toute la Casamance naturelle et dans le reste du pays. Aucune stratégie ne sera négligée pour convaincre les citoyens à mettre plus de NON dans l’urne le 20 Mars. Ils iront dans chaque maison, chaque chambre, discuter avec chaque citoyen pour porter la voix du NON partout où besoin sera.

L.BADIANE pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*