Un voyage tous les 15 jours : Macky contraint de rester plus longtemps au pays…

Il l’a voulu et doit l’assumer. Réélu pour un mandat de cinq ans, Macky Sall compte se libérer du poste de Premier ministre. Il lui revient ainsi, de traiter directement avec ses ministres sans intermédiaire.

Avec cette nouvelle donne, il serait obligé de réduire ses voyages hors du pays. Car, dés son accession au pouvoir, en 2012, officiellement, Macky Sall a effectué, d’avril 2012 à fin avril 2018, 165 déplacements à l’étranger, soit un voyage tous les 15 jours.

2015, année record

Depuis son arrivée au pouvoir, dans le cadre de son premier mandat, Macky Sall avait sillonné le monde entier. Paris, Dubaï, New York entre autres destinations.

Il est difficile de trouver sur une carte une grande capitale où Macky Sall n’a pas mis les pieds à bord soit de la Pointe de Sarène soit d’un autre avion loué.

Si l’étiquette de «Globe-trotter» collait à Wade, Macky Sall s’est inscrit dans la lignée de son prédécesseur. Officiellement, d’avril 2012 à fin avril 2018, il a effectué 165 déplacements à l’étranger, soit un voyage tous les 15 jours.

Chef de l’Etat, chef du Gouvernement

Avec la suppression du poste de Premier ministre que certains observateurs ont fini de dénoncer, le chef de l’Etat qui devient également chef du Gouvernement, aura du pain sur la planche. Car, devenant le chef du Gouvernement, il doit rester le plus longtemps possible au pays, dans son second mandat. Ce qui lui permettra de bien contrôler ses ministres.

Qui doivent désormais lui rendre compte directement. Et pour une certaine efficacité à l’action du Gouvernement, c’est-à-dire des ministres, il sera obligé de réduire ses sorties à l’étranger.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*